1940  Char B 40
 
 
Le projet B 40 fait suite à la décision de la Commission d'Examen des projets de chars de bataille du 28 février 1940 de développer un successeur aux chars B1 dont le type ter devait être la dernière version.
Deux constructeurs travaillaient déjà sur ce projet avant son officialisation et différaient du point de vue motorisation et transmission.
 
1.- Projet Atelier de construction de Rueil -ARL- à moteur Talbot surcomprimé. La transmission devait être assurée par un système Naeder amélioré et simplifié.
Deux autres solutions de transmission ont été envisagées, le B.N. système électrique de la SEAM et le TAHV, appareil hydraulique moins sophistiqué que le Naeder. Les capacités  de ces deux systèmes se sont révélées très en deça des performances du Naeder.
 
2.-  Projet de l'Atelier de construction d'Issy-les-Moulineaux - AMX - propulsé par un moteur diesel et une transmission électrique Alsthom.
Le projet B 40 reprend une grande partie des composants du B1 ter. Le blindage prévu sur les faces avant et latérales est de 80 mm. Les parois inclinées du B1 ter ne sont pas conservées. Blindage arrière : 60 mm ; plancher et train de roulement : 40 mm ; toit : 30 mm;
Le train de roulement est dérivé du B1 ter, la largeur des patins de chenille passe à 60 cm. L''étude se poursuivra clandestinement sous l'occupation et permettra d'équiper l'ARL 44.
Le chemin de roulement de la tourelle ARL 2 est de 1,68 m (contre 1,21 m sur l'APX 4). Cette taille permet à un membre d'équipage de seconder le chef de char pour le service des armes.

Caractéristiques techniques :
Armement :
1 canon de 47mm de Vo 855 m/s en tourelle. 1 mitrailleuse de 7,5 mm en tourelle.
1 canon de 105 court en casemate + une mitrailleuse.
Munitions :
40 obus de 47 mm
60 obus de 105 mm
4000 cartouches de 7,5 mm
Poids : 40 à 45 t.
Puissance : 12 à 15 CV/t
Vitesse : 40 km/h

Sources : Historique des Chars de Combat - Ingénieur Militaire Général Lavirotte

               Stéphane Ferrard

Dessin :   Yvo Sferlazzo