Vous êtes actuellement sur la page : Accueil

1902-1915 AUTOMITRAILLEUSES

AUTOMITRAILLEUSES  et  AUTOCANONS

 

1902 CHARRON

 

Dès 1902 l'entreprise C.G.V. étudie des automitrailleuses. Le modèle présenté au Salon de l'Automobile de cette année est le premier engin blindé français connu. En fait de blindé, il s'agit de l'adaptation d'un baquet blindé à la place des sièges arrières d'une voiture ordinaire. L'armement est une mitrailleuse Hotchkiss de 8mm.

Le véhicule est essayé en 1903 mais aucune suite n'est donnée.

   

 

1906 CHARRON 

 

Avec le concours du commandant Guye, l'entreprise C.G.V présente au ministère de la guerre le modèle 1906, son premier modèle d'automitrailleuse blindée. La C.G.V. fut expérimentée lors des grandes manœuvres de l'automne de la même année.

Le handicap du véhicule était un rapport poids/puissance trop faible, mais il présentait pour l'époque des innovations telles que le démarrage du moteur de l'intérieur du véhicule et pneumatiques permettant 10 minutes de roulage après perforation par balle.

Il semble que l'armée française ait utilisé 4 automitrailleuses Charron (dont 1 réquisitionnée sur la commande russe). En effet, la Russie en commanda 12, puis 2 en remplacement de 2 exemplaires de la série initiale qui furent saisis, à fin d'évaluation par le gouvernement allemand, lors du transit vers la Russie via l'Allemagne.

 

charron01charron02charron03charron04charron05charron06charron_ecorche

 

 

Poids : 3 tonnes             Blindage : 6mm            Moteur : 30 cv            Vitesse : 40 km/h

Armement : 1 mitrailleuse de 8 mm

 

1914 AUTOMITRAILLEUSE PEUGEOT 

   

Premier modèle. Blindage improvisé monté sur un châssis de voiture de tourisme. 

Armement : 1 mitrailleuse de 8mm

Conçu par le capitaine Renaud et réalisé en décembre 1914, ce modèle servira pendant toute la durée du conflit.

Armement : 1 canon de 37mm ou 1 mitrailleuse

 

peugeot1914-1_01peugeot1914-1_02peugeot1914-2_01peugeot1914-2_02peugeot1914-2_03peugeot1914-2_facepeugeot1914-2_profilpeugeot_ac1peugeot_ac1_2peugeot_ac1_3peugeot_ac1_4peugeot_ac1_facepeugeot_ac1_profilpeugeot_ac2_profil
 

1914 AUTOCANON PEUGEOT 

   
La construction de ces autocanons est improvisée en août 1914 sur des châssis de véhicules existants. Il en résulte des engins très divers et dans l'ensemble peu performants. La fabrication est arrêtée en décembre 1914.
 

1914 AUTOMITRAILLEUSE RENAULT

   

En octobre 1914, une centaine d'automitrailleuses blindées est commandée chez Renault.

L'expérience des combats démontre rapidement l'insuffisance du blindage et la nécessité d'un deuxième poste de conduite à l'arrière.

renault-1914renault-1914_2renault-1914_3renault-1914_4renault-1914_5renault-1914_6renault-1914_facerenault-1914_profil

1914 Voiture blindée DE DION BOUTON

   

En 1914, la firme propose un modèle de voiture blindée.

 

 

1914 AUTOMITRAILLEUSE PANHARD 

   

En 1911, plusieurs automitrailleuses non blindées sont commandées chez Panhard & Levassor et expédiées au Maroc. En août 1914, l'armée fait de nouvelles commandes. Un des exemplaires a été muni d'un blindage de fortune.


1915 AUTOMITRAILLEUSE GASNIER

   

Prototype d'automitrailleuse équipée d'un moteur de 40cv et armée d'une mitrailleuse de 8mm.

Montée sur un châssis de tourisme Gosbron, la caisse porte un blindage de 5 à 7mm. (photo SHD)


 

1915 AUTOMITRAILLEUSE & AUTOCANON RENAULT

   

Le modèle 1915 a une carrosserie différente disposant d'un blindage plus épais et d'une meilleure ventilation du radiateur. L'armement est soit un canon de 37mm soit une mitrailleuse de 8mm. 

Certains exemplaires serviront jusque dans les années 30, réarmés d'une mitrailleuse Hotchkiss de 13,2mm. 

 

renault-1915renault-1915_10renault-1915_11renault-1915_2renault-1915_3renault-1915_4renault-1915_5renault-1915_6renault-1915_7renault-1915_8renault-1915_9renault-1915_facerenault-1915_profil

 

1915 AUTOCANON RENAULT 47mm 

   

Basé sur un châssis de camion 2,5t Renault de 16cv, ces autocanons portent un canon Hotchkiss de 47mm TR semi automatique.

 

1915 AUTOMITRAILLEUSE ARCHER

   

Développé par J. Archer, un ingénieur civil, cette automitrailleuse possède un meilleur blindage que les autres modèles.

Une petite commande est passée en 1915 et les engins sont affectés à l'armée d'Orient.

 

1916 AUTOMITRAILLEUSE DE DION BOUTON

   

Proposé par la firme de Dion Bouton, l'engin dénommé "blockhaus mobile" n'est pas adopté en raison de son poids excessif..

Poids : 6,95t  Vitesse : 45 km/h

Armement : 1 canon de 37mm et 1 mitrailleuse placés en opposition en tourelle

 

de-dion-bouton-1916de-dion-bouton-1916_2de-dion-bouton-1916_3de-dion-bouton-1916_4de-dion-bouton-1916_5

 

1916 AUTOMITRAILLEUSE LATIL

   

Automitrailleuse basée sur un châssis de tracteur d'artillerie. 4 exemplaires employés au Maroc en 1920.


 

1918 AUTOMITRAILLEUSE WHITE

   

205 exemplaires en service dans l'armée française en 1918.

L' AM White a servi en France jusqu'en 1933 et dans les territoires d'outre-mer jusqu'en 1941.

Une caisse blindée Ségur & Lorfeuvre modèle 1917 est montée en 1918 sur des châssis de camion du type courant TBC

Longueur : 5.60m     largeur : 2.10m  hauteur : 2.75m    empattement : 3.90m    garde au sol 0.40m

Armement : 1 canon de 37mm SA18, 1 mitrailleuse de 8mm

Moteur : 4 cylindres 35cv   vitesse : 45 km/h

Poids : 6.00 t   Blindage : 8 mm

Equipage : 4 hommes

 

white-001white-005white-006white-007white-011white-013white-014white-interieur_1white-interieur_2

 

1918 AUTOMITRAILLEUSE VINOT-DEGUINGUAND

   

Publicité parue dans la VIE AUTOMOBILE en 1918. 

  

 

1923 AUTOMITRAILLEUSE PEUGEOT KEGRESSE

 

En 1923 la cavalerie teste une automitrailleuse Peugeot équipée d'une chenille souple Kegresse.


 

1926 - 1928 AUTOMITRAILLEUSE PANHARD

 
La Commission de Vincennes étudie la possibilité de convertir des véhicules civils en automitrailleuses. En  1926, un blindage partiel est monté sur un châssis d'une Panhard 16 cv. Les essais de cette conversion permettant de transformer les véhicules de réquisition en engins de combat ne sont pas concluants. En 1928, un blindage complet est monté sur le même châssis mais les transformations qui en découlent ne permettent plus la modification rapide d'un véhicule civil. Le concept est donc abandonné.

 

1928 AUTOMITRAILLEUSE SAURER-CAT

   

Employée au Maroc, cette automitrailleuse est peut-être un engin improvisé sur un châssis de camion Saurer. 

Une vingtaine d'exemplaires ont été réalisés pour escorter les convois de la C.A.T. (Compagnie Africaine de Transport).

Armement : 1 mitrailleuse de 8mm

  
 
Templates Joomla • Fonds d'écran HD