Vous êtes actuellement sur la page : Accueil
1916 CHAR SCHNEIDER CA-1
 
 
Le premier char français eut pour origine une rencontre entre le colonel Estienne et l'ingénieur Brillié de la firme Schneider-Creusot qui donna lieu à l'élaboration d'un projet concret en décembre 1915. Au début de janvier 1916, Joffre autorisa la poursuite du projet et, le 31 janvier, demanda l'achat de 400 de ce que l'on appelait alors les " cuirassés terrestres", armés d'un canon de 75 mm.

La technique
Le char se présentait sous l'aspect d'une grosse caisse allongée posée sur un châssis constitué de deux longerons d'acier réunis par des traverses portant à l'avant le moteur et à l'arrière la transmission. Ce châssis reposait, par l'intermédiaire de ressorts, sur deux chariots, respectivement à trois et à quatre galets roulant sur la chenille. Le chariot avant soutenait une poulie de tension. Dans son parcours supérieur, entre le barbotin situé à l'arrière et la poulie de tension, la chenille, composée de 34 patins, était soutenue par des rouleaux montés entre deux flasques.
Le moteur quatre cylindres, construit à cet usage par la firme Schneider, déployait 60 cv au régime maximum de 1 200 tours/mn. Le réservoir étant plus bas que le carburateur, l'alimentation se faisait par pompe. La transmission se composait d'un embrayage en forme de cône renversé, d'une boîte de vitesses à trois rapports multiples et de deux embrayages secondaires agissant chacun sur un barbotin, de manière à pouvoir ralentir ou arrêter l'action motrice à droite ou à gauche et obtenir ainsi le changement de direction de l'engin.
Tous ces mécanismes, montés sur roulements à rouleaux ou à billes, étaient actionnés par des leviers et des pédales situés dans le poste de pilotage qui se trouvait à l'avant.
Renfermant le moteur et l'armement, la chambre de combat était formée de tôles d'acier trempé, à l'épreuve des balles du fusil Mauser à 150 m de distance. Des fentes de tir horizontales fermées par des volets réglables permettaient l'observation extérieure ; L'accès au char se faisait par une porte arrière ; sur le toit, une trappe assurait l'aération. A l'avant, un grand éperon servait d'appui au char quand il basculait en avant, l'empêchant d'enfoncer son étrave dans le terrain. Pour la même raison, le char était pourvu de deux queues à l'arrière.
L'armement comportait un canon de 75 mm Schneider BS de Blockhaus, qui tirait un obus explosif à une vitesse initiale de 200 m/sec. Son tir était précis jusqu'à 200 m, mais sa portée utile atteignait 600 m. Son secteur vertical était de - 10° à + 30° et le débattement en direction de 60°. Deux mitrailleuses étaient placées sur chaque flanc. Leur montage sur pivot dans des coupoles hémosphériques permettait le pointage latéral et vertical avec un débattement en direction de 53° de chaque côté et en site de - 45° à + 20°.


L'évolution
Avant même d'avoir été utilisé, on s'aperçut que le Schneider était vulnérable aux balles allemandes type "K". On adopta donc un "surblindage", constitué par la juxtaposition d'une tôle de 5,5 mm placée à environ 40 mm du blindage normal de la caisse. Ce blindage additionnel, bien que limité aux parties les plus exposées, augmentait le poids du véhicule d'environ une tonne. Il constitua la première des modifications visant à pallier les sérieux défauts apparus lors du premier engagement (16 avril 1917).
Les inconvénients qui dérivaient de la mauvaise ventilation et de l'installation des réservoirs d'essence à l'intérieur du poste de pilotage furent estimés graves du fait des risques d'incendie qui en découlaient. On déplaça donc l'essence vers l'arrière et à l'extérieur, dans deux réservoirs surblindés de 100 litres ; et on améliora la ventilation. Les premiers engins ainsi modifiés apparurent dans l'été 1917.
Malgré ces améliorations, le Schneider offrait de médiocres capacités d'évolution en terrain bouleversé et ses possibilités de vision sont insuffisantes.

Des projets de versions très améliorées (C.A.2 avec tourelle mobile armée d'un canon de 47 montée sur la partie avant du toit et C.A.3 avec caisse prolongée et tourelle double) n'eurent pas de suite.
Deux Schneider furent transformés en chars radio et d'autres en chars de ravitaillement ; on les dota de portes plus larges.
Les chars Schneider furent utilisés pour la première fois le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac (Chemin des Dames), dans une action à laquelle prirent part 128 chars. L'organisation de cette artillerie d'assaut prévoyait des groupes de quatre batteries aux ordres d'un capitaine ou d'un commandant, avec 18 officiers, 18 sous-officiers et 74 hommes de troupe. Chaque batterie comportait quatre chars. Un groupement (de quatre groupes) disposait en outre d'une section de réparation et de ravitaillement. Par la suite, les seize groupes formés furent réduits à trois batteries de cinq chars. *
Bien que destinés à l'origine aux actions de rupture, leur vulnérabilité fit qu'ils servirent à l'accompagnement de l'infanterie, de conserve avec les chars légers Renault entrés en service en 1918. Les chars Schneider restèrent en service jusqu'à l'Armistice. Comme pour le Saint-Chamond, le manque chronique de pièces détachés fut un handicap sérieux à son déploiement en masse (Au moment du premier engagement, 1/4 du parc est indisponible).


* Au passage à 3 Batteries de la fin 1917, les Groupes conservèrent des Batteries à 4 chars.
La 4° Batterie devint l'Echelon léger. Normalement cet échelon comprend 3 chars de réserve (parfois 2).
Les Groupes étaient donc bien sur un théorique de 15 chars.
Lors des combats d'Octobre 17 à Laffaux et La Malmaison, une structure à 4 Batteries de 3 chars fut employée mais finalement non retenue (autant pour les Schneider que pour les St Chamond).
Avec l'arrivée des Renault FT, des Groupes de Schneider furent équipés de 4 chars Renault (en remplacement de 4 Schneider).
Un char pour le Commandant de Groupe et un char par Cdt de Batterie.
Les Batteries de ces Groupes étaient alors réduites à 3 Schneider.
Cette structure s'observe dans les combats avec les Américains de Septembre et Octobre 18.
(informations : tanker  forum 14/18)
 
Caractéristiques
Longueur : 6,32 m. Largeur : 2,05 m Hauteur : 2,30 m. Poids 12,5 t. Blindage : 11,4 mm
Équipage : 6 hommes ; chef de char, adjoint, pilote, canonnier, 2 mitrailleurs
Armement : Canon de 75 mm court approvisionné à 90 obus, 2 mitrailleuses Hotchkiss modèle 1914 (4000 cartouches)
Moteur : Schneider 4 cylindres 60 CV à 1200 t/m
Autonomie : 6 à 8 heures
Vitesse : 4 km/h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les identifications des chars sont basées sur les travaux du forum Pages 14-18

FORUM Pages 14-18 - Artillerie spéciale

galery/1916 schneider-ca1 

61001 01 as4.jpg
61024 fee kaputt 01 as2 photo ecpa.jpg
61024 fee kaputt 02 as2 photo ecpa spa r3006.jpg
61024 fee kaputt 03 as2 photo ecpa m3820.jpg
61024 fee kaputt 04 as2 photo ecpa spa m3006.jpg
61025 01 asp doncieux.jpg
61029 01 char du lt poupel 01.jpg
61068 01 as7 16-04-1917 s-lt macker coll arthur larignon.jpg
61068 02 as7 16-04-1917 s-lt macker.jpg
61078 01 as3 cne clergue.jpg
61078 02 as3 cne clergue.jpg
61082 02 as7 lt tracou photo ecpa spa r2970.jpg
61091 01 as7 adj demay.jpg
61108 01 as7 2e bat s-lt bourdon.jpg
61108 02 as7 2e bat s-lt bourdon.jpg
61108 03 as7 2e bat s-lt bourdon.jpg
61120 01 coll a misner.jpg
61125 patte de velours 01 as8 lt jaluzot 1917 photo ecpa spa r2966.jpg
61129 01 photo ecpa.jpg
61135 01 as9 lt dharcourt.jpg
61135 02 as9 lt dharcourt.jpg
61135 04 as9 lt dharcourt.jpg
61135 05 as9 lt dharcourt.jpg
61136 01 as9.jpg
61138 01 as7 cne de gassart.jpg
61138 02 as7 cne de gassart.jpg
61139 01 as7 s-lt brunel.jpg
61168 01 detruit a juvincourt 16 avril 1917.jpg
61174 02 as1 asp guichard.jpg
61180 01.jpg
61188 01 as1 asp geoffroy camp de champlieu.jpg
61196 01 as1 mdl rabaute.jpg
61196 02 as1 mdl rabaute.jpg
61196 03 as1 mdl rabaute.jpg
61200 01 photo ecpa spa r2962.jpg
61206 mounette 01 lt delacommune photo ecpa spa r3007.jpg
61206 mounette 02 photo ecpa spa r3004.jpg
61213 01 photo ecpa spa m4144.jpg
61213 02 photo yves buffetaut.jpg
61213 04.jpg
61216 01 as2 s-lt debrueres juvincourt 1917.jpg
61216 02 as2 s-lt debrueres juvincourt 1917.jpg
61216 04 as2 s-lt debrueres juvincourt 1917.jpg
61216 17 as2 s-lt debrueres juvincourt 1917.jpg
61216 19 as2 s-lt debrueres juvincourt 1917.jpg
61222 01 as15 mdl pellerin.jpg
61238 01 as2 lt poupel.jpg
61238 02 as2 lt poupel.jpg
61249 01 as15 adj charbonnaud photo ecpa spa w2216.jpg
61261 01 as2 lt leblond photo ecpa spa v3084.jpg
61261 02 as2 lt leblond photo ecpa spa v2997.jpg
61265 01 photo ecpa.jpg
61271 01 as3 s-lt dourcieux photo ecpa spa r4419.jpg
61273 mets z y en 01 as3 18-04-1918 s-lt decrette photo spa 121 r 4409.jpg
61273 mets z y en 02 as3 18-04-1918 photo spa 121 r 441.jpg
61293 01 photo ecpa.jpg
61298 01.jpg
61306 01 as6 s-lt virat.jpg
61312 01 as2 lt masson photo ecpa spa v2998.jpg
61319 01 photo ecpa.jpg
61339 corsaire as 8 capitaine de blic.jpg
61346 01 as15 lt orens.jpg
61354 01 as2 mdl georges deloche 7 avril 1918 photo ecpa n2733.jpg
61393 01 as6.jpg
61393 02 as6.jpg
61393 04 as6 coll a misner.jpg
61708 01 as3.jpg
schneider ca1   commandant bossut.jpg
schneider ca1 003.jpg
schneider ca1 004.jpg
schneider ca1 005.jpg
schneider ca1 006.jpg
schneider ca1 007.jpg
schneider ca1 008.jpg
schneider ca1 011.jpg
schneider ca1 012.jpg
schneider ca1 013 chemin des dames - tank detruit.jpg
schneider ca1 014.jpg
schneider ca1 015.jpg
schneider ca1 016.jpg
schneider ca1 017.jpg
schneider ca1 018 as9 aout 1917 photo ecpa spa m3821.jpg
schneider ca1 019 as2 photo ecpa.jpg
schneider ca1 020.jpg
schneider ca1 021.jpg
schneider ca1 022.jpg
schneider ca1 025.jpg
schneider ca1 026 1 as9.jpg
schneider ca1 026 2 as9.jpg
schneider ca1 028 2 as2 s-lt bos.jpg
schneider ca1 028 3 as2 s-lt bos coll a misner.jpg
schneider ca1 028 7 as2 s-lt bos.jpg
schneider ca1 029.jpg
schneider ca1 030.jpg
schneider ca1 031.jpg
schneider ca1 032.jpg
schneider ca1 033 as9.jpg
schneider ca1 034.jpg
schneider ca1 035 1 as2.jpg
schneider ca1 035 2 as2.jpg
schneider ca1 035 4.jpg
schneider ca1 037.jpg
schneider ca1 038.jpg
schneider ca1 039 as2.jpg
schneider ca1 040.jpg
schneider ca1 041 as9.jpg
schneider ca1 042 as2.jpg
schneider ca1 043.jpg
schneider ca1 044.jpg
schneider ca1 045.jpg
schneider ca1 046.jpg
schneider ca1 047 coll r de butler.jpg
schneider ca1 048 coll r de butler.jpg
schneider ca1 049 1.jpg
schneider ca1 049 2.jpg
schneider ca1 050 vue interieure.jpg
schneider ca1 051 vue interieure.jpg
schneider ca1 052 as7 coll a misner.jpg
schneider ca1 053.jpg
schneider ca1 054.jpg
schneider ca1 055.jpg
schneider ca1 056 as2.jpg
schneider ca1 057.jpg
schneider ca1 058.jpg
schneider ca1 059.jpg
schneider ca1 060.jpg
schneider ca1 061 1 pontavert.jpg
schneider ca1 061 2 coll a misner.jpg
schneider ca1 062 2 as2.jpg
schneider ca1 063 coll a misner.jpg
schneider ca1 064 1 as2 photo ecpa spa m3811.jpg
schneider ca1 064 2 as2 photo ecpa.jpg
schneider ca1 064 3 photo ecpa spa m3816.jpg
schneider ca1 065.jpg
schneider ca1 066.jpg
schneider ca1 067.jpg
schneider ca1 068.jpg
schneider ca1 069 as9.jpg
schneider ca1 070.jpg
schneider ca1 071.jpg
schneider ca1 072.jpg
schneider ca1 073.jpg
schneider ca1 074 1 photo ecpa.jpg
schneider ca1 074 2.jpg
schneider ca1 074 3 photo ecpa.jpg
schneider ca1 074 4.jpg
schneider ca1 074 5.jpg
schneider ca1 074 6 photo ecpa.jpg
schneider ca1 075.jpg
schneider ca1 076 as2.jpg
schneider ca1 078.jpg
schneider ca1 079.jpg
schneider ca1 080 as7.jpg
schneider ca1 081 1 as2.jpg
schneider ca1 081 2 as2.jpg
schneider ca1 085 as3 1 coll bernard berthion.jpg
schneider ca1 085 as3 2 coll bernard berthion.jpg
schneider ca1 087 as5.jpg
schneider ca1 089 1.jpg
schneider ca1 091 as2 photo francois vauvillier.jpg
schneider ca1 092 photo francois vauvillier.jpg
schneider ca1 093 as2 photo francois vauvillier.jpg
schneider ca1 094 as9 photo francois vauvillier.jpg
schneider ca1 095 champlieu photo musee de larmistice.jpg
schneider ca1 096 1 conty  somme 5 juin 1918 embarquement des chars photo.jpg
schneider ca1 096 2 conty  somme 5 juin 1918 embarquement des chars.jpg
schneider ca1 096 3 conty.jpg
schneider ca1 096 4 conty.jpg
schneider ca1 097 leglantiers oise 15 juin 1918 photo spa 52 w 2222.jpg
schneider ca1 098 photo musee de larmistice.jpg
schneider ca1 099 malmaison.jpg
schneider ca1 100 as2 photo ecpa spa r3001.jpg
schneider ca1 101 as7 photo ecpa spa r2967.jpg
schneider ca1 102.jpg
schneider ca1 103.jpg
schneider ca1 104 coll a misner.jpg
schneider ca1 105 coll ecpad.jpg
schneider ca1 106 coll a misner.jpg
schneider ca1 107.jpg
schneider ca1 108.jpg
schneider ca1 110.jpg
schneider ca1 111.jpg
schneider ca1 112.jpg
schneider ca1 116.jpg
schneider ca1 120.jpg
schneider ca1 122.jpg
schneider ca1 125.jpg
schneider ca1 126.jpg
schneider ca1 127.jpg
schneider ca1 128.jpg
schneider ca1 129 coll p danjou.jpg
schneider ca1 130 coll p danjou.jpg
schneider ca1 131.jpg
schneider ca1 132.jpg
schneider ca1 134 aberdeen.jpg
schneider ca1 135.jpg
schneider ca1 136.jpg
schneider ca1 137.jpg
schneider ca1 138 breteuil avril 1918.jpg
schneider ca1 139.jpg
schneider ca1 141.jpg
schneider ca1 142.jpg
schneider ca1 143.jpg
schneider ca1 144.jpg
schneider ca1 145 marly le roi 1917 coll h tremeau.jpg
schneider ca1 145.jpg
schneider ca1 146.jpg
schneider ca1 147.jpg
schneider ca1 148 aisne 1917.jpg
schneider ca1 149.jpg
schneider ca1 150.jpg
schneider ca1 151.jpg
schneider ca1 152.jpg
schneider ca1 153.jpg
schneider ca1 154.jpg
schneider ca1 155.jpg
schneider ca1 156.jpg
schneider ca1 157.jpg
schneider ca1 158.jpg
schneider ca1 159.jpg
schneider ca1 160.jpg
schneider ca1 161.jpg
schneider ca1 162 coll spa-6-ad-155.jpg
schneider ca1 163 spa-6-ad-157.jpg
schneider ca1 164.jpg
schneider ca1 166 coll agence rol.jpg
schneider ca1 167.jpg
schneider ca1 168.jpg
schneider ca1 169.jpg
schneider ca1 170.jpg
schneider ca1 171.jpg
schneider ca1 172.jpg
schneider ca1 173.jpg
schneider ca1 174 marly le roi 1917 coll h tremeau.jpg
schneider ca1 175.jpg
schneider ca1 176.jpg
schneider ca1 178.jpg
schneider ca1 179.jpg
schneider ca1 180.jpg
schneider ca1 181.jpg
schneider ca1 182.jpg
schneider ca1 183.jpg
schneider ca1 184.jpg
schneider ca1 185.jpg
schneider ca1 186.jpg
schneider ca1 194.jpg
schneider ca1 196.jpg
schneider ca1 197.jpg
schneider ca1 199.jpg
schneider ca1 201.jpg
schneider ca1 202.jpg
schneider ca1 203.jpg
schneider ca1 depanneur 01.jpg
schneider ca1 depanneur 02.jpg
schneider ca1 j en ecrase 01 as2 juvincourt 16 avril 1917 photo georges guiblain.jpg
schneider ca1 korrigan 01.jpg
schneider ca1 korrigan 02.jpg
schneider ca1 le ptit quinquin 01.jpg
schneider ca1 maleche 01 as8.jpg
schneider ca1 maleche 02 as8 photo ecpa spa r2973.jpg
schneider ca1 pourquoi pas 01 photo ecpa spa r2965.jpg
schneider ca1 trompe la mort.jpg
schneider ca1 vue interieure chef de char.jpg
schneider ca1 vue interieure mitrailleur.jpg
 

LE SCHNEIDER CA1 conservé à Saumur. Photos Claude Balmefrezol

galery/1916 schneider-ca2   

schneider ca1 saumur 01 caisse inter ratelier.jpg
schneider ca1 saumur 02 volet pilote.jpg
schneider ca1 saumur 03 plage avant.jpg
schneider ca1 saumur 04 volet pilote.jpg
schneider ca1 saumur 05 vue avant.jpg
schneider ca1 saumur 08 caisse int.jpg
schneider ca1 saumur 09 caisse inter poste de pilote.jpg
schneider ca1 saumur 10 caisse inter.jpg
schneider ca1 saumur 11 caisse moteur.jpg
schneider ca1 saumur 12 caisse museau av coupe barbeles.jpg
schneider ca1 saumur 13 caisse queue arr.jpg
schneider ca1 saumur 14 canon depose culasse.jpg
schneider ca1 saumur 15 canon depose.jpg
schneider ca1 saumur 16 canon vue de face.jpg
schneider ca1 saumur 17 canon vue de face1.jpg
schneider ca1 saumur 18 caisse meurtriere.jpg
schneider ca1 saumur 19 lat d 1.jpg
schneider ca1 saumur 20 lat d.jpg
schneider ca1 saumur 21 lat g casemate meurtriere.jpg
schneider ca1 saumur 22 late av d canon.jpg
schneider ca1 saumur 23 museau av.jpg
schneider ca1 saumur 24 train de roulement barbotin.jpg
schneider ca1 saumur 25 train de roulement d.jpg
schneider ca1 saumur 26 vue arriere.jpg
schneider ca1 saumur 27 vue de face.jpg
schneider ca1 saumur 28 caisse interieur.jpg
 

 

 
< Précédent   Suivant >

Publicité

© 2014 Chars français
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.