Image

 

 

JOURNAL DES MARCHES et OPÉRATIONS

du 47e Bataillon de Chars de Combat

pendant la campagne 1939-1940

 

 

 
du 15 Novembre 1939 au 17 Juillet 1940

15 Novembre 1939 -
En exécution des prescriptions de la D.M, N° 4862 BT/I.C.C.S. du 29 Octobre 1939, le Bataillon de Chars de manœuvre n° 47 est formé par le Dépôt de Chars n° 507.
Son encadrement est le suivant :

Chef de Bataillon : Commandant PETIT
Etat-Major :
Capitaine Chef d’E.M. : Capitaine MARCHIONI
Lieutenant Adjoint technique : Lt. CITROEN
Lieutenant des transmissions : Lt. TABARD
Lieutenant des renseignements : S/Lt GRAVELIN
Lieutenant chargé des Détails : Lt. GAULTIER
Médecin-Lieutenant : S/Lieut. DEZAUNAY
Compagnie d'échelon
Commandant de Cie :Lieutenant VEVER
Lieutenant Chef de Section A.D : Lieutenant CHARREYROU
Lieutenant Chef de Section ......................
Lieutenant Ravitaillement approvisionnements : S/Lieut. PAULIEN
1ère compagnie
Commandant de Compagnie : Capitaine DIRAND
Lieutenant ARNOULT
S/Lieutenant OGER
Lieutenant ORTEL
Lieutenant MAYET
Lieutenant FOERST
2ème compagnie
Commandant de Compagnie : Capitaine MARCILLE
Lieutenant BURDY
Lieutenant BORDES
Lieutenant SCHILTZ
Lieutenant NASO
3ème compagnie
Commandant de Compagnie : Capitaine GOUGUENHEIM
Lieutenant DUBOIS
Lieutenant PAUL
Lieutenant GRAUFOGEL
S/Lieutenant ANDRE
S/Lieutenant BECQUET

Le Bataillon s'installe dans son cantonnement à AURAY (Morbihan) au quartier DUGUESCLIN

16 Novembre 1939
Lieutenants TABARD et FOERST rejoignent le 47e B.C.C.

21 Novembre 1939
En exécution des prescriptions de la D.M. 08902 S 2/3 du 13 Novembre 1939, un détachement de 5 sous-Officiers et 21 chasseurs commandés par le Lieutenant CITROEN, quitte AURAY à destination de PARIS, pour toucher au P.R.R.E.M. de Vincennes et de Versailles, le matériel suivant :
1 camion Panhard, type chars
1 camion Panhard porte machines outils, type Chars
2 camions Renault 3t5
1 voiture de liaison Peugeot 402 - six places
2 voitures de Liaison Peugeot 402- quatre places
8 motocyclettes T.T. avec side-car ordinaire René GILLET
1 camionnette sanitaire Renault

24 Novembre 1939
Le Lieutenant VEVER commandant le C.E. quitte le Bataillon, rappelé à PARIS pour recevoir une nouvelle affectation (D.M. 5540 CP/I du 30.11.39 ).
Le Lieutenant CHARREYROU prend provisoirement le commandement de la C.E.

25 Novembre 1939
Quittant SATORY par la route le 24 au matin, le détachement parti le 21 rejoint AURAY le 25 à 18 heures.

27 Novembre 1939
Le Lieutenant CITROEN prend le commandement de la C.E.
Le Lieutenant OGER de la 1ère Compagnie devient adjoint technique du bataillon
Un détachement commandé par le Lieutenant ARNOULT (Adjoint Lieut. MAYET) et composé de 9 Sous-officiers, 9 gradés et 22 chasseurs se rendent à PLOUHARNEL.
Reconnaissance du Champ de Tir, d'un terrain de manœuvres.
Essai de divers modèles de chenilles (D2 - H39 - FT) en terrain sablonneux.

5 Décembre 1939
Les Lieutenants DEBIEVRE et RENAULT rejoignent le 47e B.C.C. Le Lieutenant DEBIEVRE est affecté à la 2e Compagnie.
Le Lieutenant RENAULT à la C.E.

10 Décembre 1939
Extrait du Journal Officiel du 3.72.39. Par décret du 24.11.39 sont promus au grade de Lieutenants de réserve, les sous-Lieutenants dont les noms suivent :
OGER Pierre, Henri du 47e B.C.C, Rang du 25.6.39
BECQUET Louis, Jean, Marie, du 47e B.C.C. Rang du 25.8.39

14 Décembre 1939
Un secteur postal est affecté au Bataillon : S.P. 5495

19 Décembre 1939
Le Bataillon prend livraison en gare de son matériel chars (45 Chars FT) et son matériel d'armement.

2 Janvier 1940
Le 1er Janvier 1940 vers 13 heures, un incendie s'est déclaré à BRECH (route de PLUVIGNE). Le piquet d'incendie du Bataillon et des Volontaires ont combattu cet incendie. Parmi les volontaires, les chasseurs COLLIN, MESTIVIER et HUCQUET ont été superficiellement brûlés aux doigts. La brillante conduite des gradés et chasseurs a valu au Bataillon une lettre de félicitations et de remerciements envoyée par le Capitaine Commandant le Corps de Chasseurs Pompiers et par le Maire (Lettre classée aux archives du Bataillon sous le n° 235/EMA).
Le Lieutenant BURTY quitte le 47e B.C.C. étant affecté au dépôt de Chars n° 503 - par D.M. N° 0017 CP/I du 29.12.39.

8 Janvier 1940
Par D.M. N° 282 BT/ICE du 6.1.40 le Capitaine MARCHIONI Chef Major du Bataillon est désigné pour suivre un cours d'information organisé à l'école de Chars de Versailles du 10 au 24 Janvier. Il quitte le Bataillon le jour même dans la soirée.

15 Janvier 1940­
La 1ère Compagnie part avec son matériel Chars et Armement pour une période de 2 semaines à PLOUHARNEL en vue d'utiliser le Champ de tir de la Commission de GAVRE.

22 Janvier 1940
Départ de la 2e Compagnie de PLOUHARNEL.

24 Janvier 1940
Retour du Capitaine MARCHIONI de son stage à Versailles.

25 Janvier 1940
Le Chef de Bataillon PETIT part en mission à PARIS, appelé au Ministère de la Défense Nationale.
Le Capitaine MARCHIONI prend le Commandement du 47e B.C.C.

27 Janvier 1940
Retour de la 1ère Compagnie de PLOUHARNEL.

29 Janvier 1940
Départ à PLOUHARNEL de la 3e Compagnie.

30 Janvier 1940
Le Chef de Bataillon PETIT rentre de sa mission à PARIS.

3 Février 1940
Retour de PLOUHARNEL de la 2e et 3e Compagnies.

8 Février 1940
Par D.M, N° 1270 BT/ICC du 5.2.40 les Officiers dont les noms suivent sont désignés pour suivre un stage d'information (Chars B) à l'école des Chars de Versailles, du 12.2.40 au 9.3.40.
Capitaine DIRAND
Capitaine MARCILLE
Lieutenants CITROEN, CHARREYROU, MAYET, OGER, ORTEL, GRAUFOGEL, DUBOIS, SCHILTZ, RENAULT, PAUL.(Le Lieutenant RENAULT est remplacé par le Lieutenant NASO).

9 Février 1940
Un détachement précurseur, commandé par le Capitaine GOUGENHEIM et comprenant 2 aspirants, 5 sous-Officiers, 6 caporaux, et 8 chasseurs est mis en route à destination d'AUBIGNY sur NERE pour y préparer le cantonnement du 47e B.C.C.

22 Février 1940
Par D.M. N° 1454 BT/I.C.C. 5 du 13 Février 1940, il est décidé que le 47e B.C.C., serait armé de Chars B1 Bis au lieu de Chars D2.

1er Mars 1940
Par ordre de Bataillon n° 3 sont inscrits au tableau d'avancement pour le grade de :
Adjudant-chef : TOURNEUX Georges, Adjudant C.E., PETTE Venant, Adjudant E.M,
Adjudant : MAUCLERT Edmond, Sergent-chef 2e Cie,
Caporal-chef : VEYSSIERE Maurice, Caporal 1ère Cie, PEUHOUD Georges, Caporal 3e Cie, HORELLOU Albert, Caporal 3e Cie, DEJOUQUE Charles, Caporal 2e Cie, MARTIN Paul, Caporal E.M., SERRE Paul, Caporal C.E.
Caporal : HARLE Antoine, 1ère Classe C.E., BOURE Pierre, 1ère Classe 2e Cie, AUMASSON Albert, 1ère Classe 2e Cie, CARON Paul, 1ère Classe 3e Cie, GUEDEN Francis, 1ère Classe 2e Cie, COURAU René, 1ère Classe 1ère Cie, LAUWAGIE Jean, 1ère Classe 3e Cie, COUREAU Pierre, 1ère Classe 1ère Cie, MARTIN Lucien, 2e Classe 1ère Cie, GELARD Yves, 1ère Classe, C.E., MARCHAND Henri 2e Classe, 3e Cie, COLAS Roger, 2e Classe, C.E.
Par ordre du Bataillon N° 4, Le Chef de Bataillon PETIT, Commandant le 47e B.C.C., nomme au grade de :
Adjudant-Chef : TOURNEUX - Adjudant C.E., maintenu, PETTE Venant Adjudant E.M., maintenu,
Adjudant : MAUCLERT E. sergent-chef – 2e Cie, affecté 3e Cie
Caporal-chef : VEYSSIERE, Caporal, 1ère Cie maintenu, PEUHOUD G., Caporal, 3e Cie, maintenu, HORELLOU, Caporal, 3e Cie, maintenu, DEJOUQUE, Caporal, 2e Cie, maintenu, MARTIN, Caporal, E.M., maintenu, SERRE, Caporal, C.E., maintenu,
Caporal : HARLE, 1ère Classe, C.E., maintenu, BOURE, 1ère Classe, 2e Cie, maintenu, AUMASSON, 1ère Classe, 2e Cie, maintenu, CARON, 1ère Classe, 3e Cie, maintenu, GUEDEN, 1ère Classe, 2e Cie, maintenu, CONAN, 1ère Classe, 1ère Cie, maintenu, LAUWAGIE, 1ère Classe, 3e Cie, COURREAU, 1ère Classe, 1ère Cie, maintenu, MARTIN, 2e classe, maintenu, GELARD, 1ère Classe, C.E., maintenu, MARCHAND, 2e classe, 3e Cie, maintenu, COLAS, 2e classe, C.E., maintenu.

6 Mars 1940
Le 47e B.C.C. fera mouvement par voie de fer le 6 Mars 1940 pour se rendre d'AURAS (Morbihan) à AUBIGNY sur NERE (Cher) (Note 490 EM). Un détachement Postcurseur commandé par le Lieutenant ARNOULT quittera AURAY le 7 Mars.

8 Mars 1940.
Par suite du recomplètement en personnel (D.M., 1454 BT/ICC 5 13.2.40 pour passer de l'effectif d'un Bataillon D2 à l'effectif d'un Bataillon B.
L'encadrement du 47e B.C.C. est le suivant :

ETAT-MAJOR
Commandant le 47e B.C.C. : Chef de Bataillon PETIT

Capitaine Chef de l’E.M. : Capitaine LAUDE, Capitaine MARCHIONI
Adjoint technique : Lieutenant GHISLAIN
Officier des Détails : Lieutenant GAULTIER
Officier de Renseignements : S/Lieut, GRAVELIN
Transmissions : Lieutenant TABARD
Service de Santé : S/Lieut. DEZAUNAY
COMPAGNIE D'ECHELON :
Commandant la Compagnie : Capitaine GIME
Lieutenant OGER
S/Lieutenant LOGOBLUTIS
Lieutenant CITROEN
Lieutenant RENAULT
S/Lieutenant JOURDAN
S/Lieutenant PAULIEN
1ère Compagnie :
Commandant la Compagnie : Capitaine DIRAND
Lieutenant BAUCHE
Lieutenant ORTEL
Lieutenant MAYET
Lieutenant ARNOULT
Lieutenant FOERST
Lieutenant GRAFFE
Lieutenant GAZEL
S/Lieutenant HUBERDEAU
S/Lieutenant SALY
Aspirant JOURDAIN
2ème Compagnie :
Commandant le Compagnie : Capitaine MARCILLE
Lieutenant BORDES
Lieutenant DEBIEVRE
Lieutenant SCHILTZ
Lieutenant NASO
Lieutenant CHARREYROU (S.E,)
Lieutenant DEBIONNE
S/Lieutenant LARGY
S/Lieutenant BIZET
S/Lieutenant BARABES
S/Lieutenant GIBOIN
S/Lieutenant RICHARD
Aspirant ARNOUX
3ème Compagnie :
Commandant la Compagnie : Capitaine GOUGENHEIM
Lieutenant DRAPIED (S.E.)
Lieutenant GRAUFOGEL
Lieutenant BECQUET
Lieutenant DUBOIS
Lieutenant PAUL
Lieutenant ROBINET
S/Lieutenant ANDRÉ
S/Lieutenant PHILIPPOT
S/Lieutenant GROSBORNE
S/Lieutenant REY
Aspirant COGIS.


8 Mars 1940
Le 47e B.C.C. percevra à GIEN le 12 Mars 1940, trois chars B1 Bis avec lot de bord : KEMMEL 383 - (3e Cie) JURANCON 358 (1ère Cie) MALMAISON 580 (2e Cie)

15 Mars 1940
Le Lieutenant FERRE, nouvellement arrivé est affecté à la 1ère Cie (en surnombre).
Le sous-Lieutenant BIZET de la 2e Cie est muté à la C.E. (section de remplacement)

28 Mars 1940
Le 47e B.C.C. perçoit à GIEN les chars suivants :
Char n° 418 - MANGIN - affecté 1ère Cie, Char n° 435 - JEAN-BART – affecté 2e Cie, Char n° 446 - JEMMAPES – affecté 2e Cie, Char n° 437 - SURCOUF – affecté 3e Cie, Char n° 447 - VALMY – affecté 3e Cie, Char n° 436 - TOURVILLE - affecté C.E. (section de remplacement), 1er Avril 1940
Par ordre de Bataillon n° 7 est inscrit au tableau d'avancement pour le grade d'adjudant : LECON Roger - sergent-chef -C.E.
Ordre du Bataillon n° 8
Le chef de Bataillon PETIT, Commandant le 47e B.C.C. nomme au grade d'adjudant LECON Roger, sergent chef C.E. maintenu C.E.

Remise du Fanion
Au cours d'une prise d'armes, qui a lieu le 31 Mars à 11 heures, le Fanion offert au Chef de Bataillon par Madame DAGROU marraine du Régiment est présenté à tous les Officiers - sous-Officiers - gradés et chasseurs en présence du Lieutenant-colonel SUDRE, Commandant la demi-brigade. La prise d'armes est suivie d'un défilé.

   



2 Avril 1940
Par décret présidentiel en date du 2 Avril 1940 (J.O. du 3.4.40) le Lieutenant GHISLAIN Fernand Jules est promu au grade de Capitaine à titre définitif pour prendre rang du 25 Mars 1940.

24 Avril 1940
Par avis de mutation du 24.4.40 N° 4295 CP/IC D.I. Section personnel, les Lieutenants FEVRE Jean et NASO R.F. sont mutés du 47e B.C.C. au Dépôt de Chars n° 511.

28 Avril 1940
Le 47e B.C.C. perçoit à GIEN - 6 chars B1 Bis avec lots de bords affectations :
1ère Cie : 403 CRECY AU MONT – 404 CROUY - 425 JEANNE D’ARC
2e Cie : 423 CONDE
3e Cie : 424 RICHELIEU
C.E. : 405 PETIT VERLY

30 Avril 1940
Par avis de mutation du 30.4.40 – N° 4594 CP/I BS DI Section du personnel, le Lieutenant DEBIEVRE est muté du 47e B.C.C. au Dépôt de Chars n° 511.

4 Mai 1940
Par avis de mutation du 4.5.40 – N° 4732 CP/IC DI Section du Personnel, le Capitaine GOUGENHEIM Louis est muté du 47e B.C.C. à l’E.M. du G.B.C. N° 502

6 Mai 1940
Par D.M. N° 4510 CP/I BS du 29.4.40, le Capitaine MARCHIONI est muté du 47e B.C.C, à l’E.M. du G.B.C. N° 504.

7 Mai 1940
Par Décision du Bataillon n° 33, le Capitaine GHISLAIN prend le Commandement de la 3e Cie.
Le Lieutenant DRAPIED 3e Cie est muté à l’E.M. comme adjoint technique.

9 Mai 1940
Par décision n° 34 du 4 Mai 1940, ordre du Bataillon n° 9, sont inscrits au tableau d'avancement, pour le grade de :
Adjudant : VIOLEAU René, Sergent-chef, 3e Cie, BELLAIR Fernand - G.B.C,
Sergent-Chef : BEURTHERET Maurice, Sergent, 1ère Cie, PIERRARD Roger, 2e Cie,
Sergent : PARMENTIER Albert, Caporal Chef, 2e Cie, BLONDIAU Camille, Caporal-Chef, C.E., HEBERT Jean, 3e Cie, MEYER Adrien, 3e Cie, DARRAS François, 1ère Cie, RALLET Pierre 1ère Cie
Caporal-Chef : AUBOIS René Caporal E.M., LAVIOLETTE Robert 1ère Cie, ROILLE Lucien 2e Cie, LEROY Georges 3e Cie
Caporal : LAVERSANNE Paul, 2e Classe, 1ère Cie, CLEMENCET Lucien, 1ère Classe 1ère Cie, REVAUD Xavier, 2e Classe, 1ère Cie, COLLIN Louis, 2e Classe, 1ère Cie, MAILLOT Gustave, 2e Classe, 2e Cie, GASQUIER André, - 1ère Classe – 2e Cie, SIGORMAY Joseph, 2e Classe, 2e Cie, SIMONNEAU Jean, 1ère Classe - 2e Cie, SENAMAUD Marcel, 2e Classe, 2e Cie, PETIT Joseph, – 1ère Classe, 3e Cie, SIMON André, – 1ère Classe – 3e Cie, LIXON Serge, – 1ère Classe - C.E., MOSSLER Jean, – 2e Classe - C.E., LEGENDRE Henri, 1ère Classe - C.E, GOUACHE Maxime, 2e Classe – E.M.
1ère Classe : RICROS Gaston, 2e Classe - 1ère Cie, GRERE André, 2e Classe 1ère Cie, ARNOUX André-Henri, 2e Classe 2e Cie, VANTHY Guy Louis, 2e Classe 2e Cie, LARDET André, 2e Classe 3e Cie, DEFOSSEZ Marcel, 2e Classe C.E., DUREZ Jean, 2e Classe C.E.,
Par ordre du Bataillon n° 10 et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférée, le Chef de Bataillon PETIT, Commandant le 47e B.C.C. nomme les sus-nommés aux grades proposés (effet à dater du 1er Mai). Les nommés sont maintenus à leur Unité.

10 Mai 1940
Le 47e B.C.C. perçoit à GIEN les chars suivants :
1ère Cie : 490 RIVOLI – 512 ARCOLE
2ème Cie : 426 VERCINGETORIX
3ème Cie : 410 DARDANELLES - 457 LODI - 456 MARENGO - 509 FRIEDLAND - 479 ULM – 478 EYLAU
La 1ère Cie reverse le char n° 403 (CRECY AU MONT) muni de son lot de bord.

11 Mai 1940
Par décret ministériel en date du 25.4.40 (J.O. du 27.4.40 P.3061 et 3062), les Lieutenants de Réserve CITROEN Louis - Hugues et TABARD Paul sont promus au grade de Capitaine de Réserve pour prendre rang du 25 Mars 1940.

17 Mai 1940
La 2e Compagnie, renforcée d'une partie de l'atelier sous le Commandement du Capitaine MARCILLE quitte AUBIGNY sans matériel char va embarquer à CERCOTTES à destination de SATORY pour y toucher des Chars.

18 Mai 1940
Embarquement de la 3e Compagnie - Capitaine GHISLAIN, en gare de GIEN, départ 22h30 (10 chars), l’O.R. prend également ce train.

19 Mai 1940
Embarquement d'un premier détachement de la C.E. -Capitaine CITROEN en gare de GIEN (départ 11h).
Dans l’après midi embarquement de la 1ère Cie - Capitaine DIRAND en gare de GIEN, départ 19 heures. Le Chef de Bataillon PETIT, l'Adjoint Technique et le Médecin partent avec ce train (10 chars).
La section de remplacement part avec la 1ère Cie (3 chars).

20 Mai 1940
Départ à 5 heures en gare de GIEN du 4e Train emmenant le reste de la C.E. capitaine GIME et de l’E.M. Capitaine LAUDE.
La 3e Compagnie débarque dans la matinée à la FERTE MILON et stationne dans les bois en MAROLLES, 1 km sud de la FERTE MILON. En fin d'après midi, elle reçoit l'ordre de se porter au cours de la nuit du 20 au 21 dans la Région de VAUXTIN, VAUXERE et de se mettre à la disposition de la 44e D.I. (6e Armée) P.C. à BASLIEUX­-les-FISMES.
Au cours da la nuit (vers 0 h), cet ordre est annulé et la compagnie est mise à la disposition de la 4e D.C.r. Elle se porte dans la région de CHERY CHARTREUSE, où elle stationne dans les bois avoisi­nants.
La 1ère Cie bombardée par avions à BEREY le SEC se réfugie jusqu'à la nuit dans le tunnel de VIERZY pour éviter les bombardements. Elle débarque à VIERZY et stationne dans la partie N.-E. de la forêt de VILLERS COTTERETS à l'Ouest de LONGPONT. Rejoint par un train de chenillettes livrées au Bataillon pendant le trajet et commandé par le Lieutenant BIZET, le Chef de Bataillon fait mettre également ce train dans le tunnel jusqu'à la nuit.
La C.E. (1er Détachement) débarque dans la matinée à FERE en TARDENOIS et stationne dans les environs. Dans la soirée elle se rend en vertu du même ordre que celui donné à la 2e Cie à PERLES (N.-O. de FISMES).
La C.E. (2e Détachement) débarque peu après 19 heures à NANTEUIL-le-HAUDOIN (éléments sur roues) et à ORMOY. Elle fait mouvement de nuit sur MAREUIL en DOLE.

21 Mai 1940
La Bataillon reçoit l'ordre de stationner à ARCYS le PONSARD. Seule la 1ère Compagnie reste en forêt de VILLERS COTTERETS. Dans la soirée, le Bataillon reçoit l'ordre de se tenir prêt à faire mouvement sans délai.

22 Mai 1940
Le Bataillon quitte ARCIS-le-PONSARD le matin à 8 heures pour se rendre en position d'attente en forêt de Compiègne. La 1ère Compagnie stationnée en forêt de VILLERS COTTERETS doit se joindre à la colonne au passage de celle-ci. Devançant la colonne et arrivé vers 12h30 en forêt de VILLERS COTTERETS (à LONGPONT point de stationnement de la 1ère Cie), le Commandant reçoit l'ordre de se mettre à la disposition de la 10e Armée : Point de première destination : SENLIS.
En fin de journée, le Bataillon cantonne en forêt d'HALATTE de part et d'autre de la route nationale n° 32 à hauteur du village d’OGNON. Il y passe la nuit.
Le Bataillon est remis à la disposition de la 4e D.C.r. Le char 380 MALMAISON (sous Lieutenant OGER)( section rempl. C.E.) en panne de moteur est laissé sur place à la lisière S-SE de la forêt de Compiègne, à dépanner par le T.E.B.

23 Mai 1940
A 0 h le bataillon reçoit l'ordre de faire mouvement immédiatement sur ROLLOT (7 kilomètres S.-E. de MONTDIDIER ), départ peu après minuit : itinéraire : FLEURINES - ESTREE ST-DENIS - LA NEUVILLE ROY - TRICOT et ROLLOT.

24 Mai 1940
Arrivé à 6 heures du matin, le Bataillon (P.C.) et la 1ère Cie stationnent à ROLLOT, la 3e Compagnie à COURCELLES, la C.E. à LA NEUVILLE ROY. Il reçoit l'ordre de se tenir prêt à partir immédiatement. Au cours de l'étape, le JURANCON (Aspirant JOURDAIN 1ère Cie) se retourne - impossible de le dépanner - laissé sur place à la NEUVILLE ROY, d'où il sera dépanné par le T.E.B.

25 Mai 1940
Le Bataillon reçoit l'ordre de se rendre au cours de la nuit suivante dans la Région de POIX (S.-O. d'AMIENS) Ordre reçu vers 15 heures.
Départ de ROLLOT à 21 heures itinéraire : MAIGNELAY – AUSAUVILLERS - WAVIGNIES - FROISSY - CRÈVECOEUR – MARSEILLE-en-BEAUVAISIS - GRAND­-VILLIERS - GUIZANCOURT – BERGICOURT.

26 Mai 1940
Arrivé à destination vers 4 h. Le Bataillon stationne : 1ère Compagnie à GUIZANCOURT - P.C. et 3e Cie à BERGICOURT - C.E. à POLHAY (8 km sud de MARSEILLE-en-BEAUVAISIS).
Vers 15 heures le Bataillon reçoit l'ordre d'alerte immédiate (En vue d'une action éventuelle soit sur AMIENS - soit sur PICQUIGNY ). Aucun ordre ne parvient, nuit sur place.

27 mai 1940
Vers 20 heures, le Bataillon reçoit l'ordre de se tenir prêt à faire mouvement au cours de la nuit.

28 Mai 1940
A 0h30, le Bataillon reçoit l'ordre de se porter immédiatement dans la Région de FONTAINE LE SEC (4 km S.-E. de OISEMONT) arrivé vers 7h le Bataillons s’installe :
P.C. à FONTAINE LE SEC,
1ère et 3e Cies dans le Bois de BIENCLOS (N.-E. de FONTAINE LE SEC), la C.E. reste à POLHAY.
Au cours de l'étape le JEMMAPES (Lieutenant GRAFFE reste en panne à LIOMER).
A 8h15 le Lieutenant Colonel SUDRE (Commandant la 6e 1/2 Brigade) précise que chacun doit être à son poste prêt à partir sans préavis .
A 13 heures le Lieutenant Colonel SUDRE réunit les Commandants d'Unité et de Compagnie, pour leur donner ses ordres, en vue d'une attaque qui doit avoir lieu à 17 heures.
Mission de la 6e demi-brigade (47 et 46e B.C.C.) Axe : WARCHEVILLE - HUPPY - COTE 104 - MONT de CAUBERT
1er Temps : Atteindre au plus tôt la cote 104 et s'y installer face au Nord - simultanément neutraliser HUPPY.
2e Temps : Débordant VILLERS sur MAREUIL, par l'ouest, atteindre la route MESNIL TROIS FOETUS - CAUBERT - et s'y installer en protection face à ABBEVILLE,
Mission du 47e B.C.C.
1er Temps : action directe sur la cote 104 avec les deux Compagnies en premier échelon,
2e Temps : atteindre la route MESNIL TROIS FOETUS – CAUBERT.
A 16h55, le 47e B.C.C, atteint sa P.D. lisière N. de VARCHEVILLE, bois de GAUVEIERES, sous le commandement du Chef de Bataillon PETIT (char CONDE).
Les 18 chars suivants montent à l'attaque :
1ère Compagnie :
JEANNE D'ARC (Capitaine DIRAND – Lt ORTEL)
RIVOLI (Lieutenant GAZEL)
CROUY (Lieutenant BAUCHE)
ARCOLE (S/Lieutenant HUBERDEAU)
JEAN-BART (Lieutenant FOERST)
PETIT VERLY (S/Lieutenant BOURRELY)
MANGIN (S/Lieutenant SALY)
TOURVILLE (S/Lieutenant JOURDAN)
3ème Compagnie :
RICHELIEU (Capitaine GHISLAIN)
MARENGO (Lieutenant DUBOIS)
LODI (Lieutenant BECQUET)
VALMY (Lieutenant ANDRÉ)
FRIEDLAND (Lieutenant PAUL)
ULM (Lieutenant GROSBORNE)
KEMMEL (Aspirant DEPIGNY)
EYLAU (Lieutenant ROBINET)
SURCOUF (Lieutenant PHILIPPOT)
DARDANELLES (Lieutenant REY)
A la tombée de la nuit (vers 21 heures), les chars disponibles regagnent les lisières d’HUPPY après avoir dépassé la côte 104 au cours de l'attaque. Lourdes pertes matériel : sur 19 chars partis à l'attaque, 4 seulement rejoignent HUPPY.
En fin de journée les pertes du Bataillon en Personnel sont les suivantes :
Tués : Lieutenant Paul BAUCHE (1ère Cie) et 1 Chasseur BAUMONT (1ère Cie - aide pilote du Lieutenant BAUCHE)
Disparus : néant
blessés : Capitaine DIRAND (évacué), GHISLAIN (non évacué), Lieutenant ORTEL (évacué), S/Lieutenant HUBERDEAU (évacué), Aspirant de THOISY (non évacué), 1 Sergent-chef, 2 Sergents et 3 Caporaux.
Vers 22 heures le Chef de Bataillon reçoit l'ordre de la 1/2 Brigade de repartir le lendemain matin à 4 heures en prenant le commandement de tous les chars disponibles du 47e et 46e B.C.C. et d'occuper immédiatement la côte 104 comme P.D.

29 Mai 1940
L'attaque reprend à 4 heures du matin. Chars du 47e engagés :
CONDÉ - EYLAU - SURCOUF - JEAN BART - TOURVILLE - LODI - VERCINGÉTORIX
Les chars ont pour mission en suivant l'axe : HUPPY - ABBEVILLE d'atteindre MENIL TROIS FOETUS - CAUBERT .
Vers 8 heures le Général Cdt la 4e D.C.r. demande au Chef de Bataillon de venir aux CROISETTES prendre ses ordres. Il lui précise de repartir avec tous les Chars disponibles du 47e et 46e jusqu'au mont CAUBERT (H : 9h15).
Vers 8h30 des éléments d'infanterie viennent demander au Chef de Bataillon de les aider à prendre pied dans le bois du château d'HUCHENNEVILLE. Le Chef de Bataillon détache 5 chars pour remplir cette mission.
A 9h15, tous les chars repartent sur l'objectif fixé.
Le Chef de Bataillon d'infanterie qui occupe MAREUIL vient par deux fois, demander au Chef de Bataillon de dégager ses Unités tournées par l'ennemi à l'Ouest de VILLERS.
Retour des chars à bout d'essence et de munitions à hauteur des Bois de VILLERS en vue de se ravitailler.
Deux contre-attaques ennemies dévalant les pentes du Mont CAUBERT sont arrêtées par les feux des chars. En fin de journée, ordre est donné de rejoindre le château d'HUCHENNEVILLE, le Chef de Bataillon s'y rend avec le CONDÉ, seul char restant en état de marche, ainsi que 5 chars du 46e B.C.C.
pertes : Blessés : S/Lieutenant JOURDAN, Adj-Chef BARTHELEMY, 8 caporaux-chefs.

30 Mai 1940
Le seul char disponible, le CONDÉ reçoit mission de se joindre sous le Commandement du sous-Lieutenant BIZET aux chars disponibles du 46e B.C.C.
Parti à l'attaque en fin de soirée, il est mis hors de combat par l'artillerie ennemie et laissé sur le terrain, sur les pentes du Mont de CAUBERT.
pertes : 1 sergent blessé.

31 Mai 1940
Le VERCINGÉTORIX (Lieutenant ARNOULT) et RIVOLI (Lieutenant GAZEL) une fois réparés se joignent à 3 chars disponibles du 46e B.C.C. et sont mis à la disposition du 4e B.C.P. (à BIENFAY) sous le Commandement du Capitaine MENET (46e B.C.C.)
Le stationnement du Bataillon le 31 Mai est le suivant :
P.C. du Bataillon FRUCOURT,
1ère et 3ème Compagnies : éléments sur chenilles MARQUENNEVILLE
Eléments sur roues : VAUX et MARQUENNEVILLE puis DOUDELAINVILLE.
C.E. 1ère et 2e Sections : FRESNEVILLE
4e section : POLNAY
Vers 23 heures parvient l'ordre de se préparer à faire mouvement dans la nuit vers MARSEILLE-en-BEAUVAISIS.

1er Juin 1940
Le Bataillon quitte FRUCOURT pour la région de MARSEILLE-en-BEAUVAISIS où il arrive vers 7h du matin ; il y cantonne :
P.C. et 3e Compagnie CHATEAU de LANOY,
1ère Compagnie : MONTAUBERT,
C.E. : THERINES.
Le Capitaine TABARD est mis provisoirement à la disposition du Chef d'Escadron commandant le P.A.D. à titre de conseiller technique (Note de service 4/DCR N° 44/I du 30.5.40).
L'aspirant DE THOISY devient Officier des transmissions du Bataillon.

2 Juin 1940
Le matin, messe pour le Lieutenant BAUCHE et le chasseur BAUMONT tués à l'ennemi.

3 Juin I1940
Remise en état du matériel. Depuis le 28 Mai au soir les équipages de dépannage de la C.E. s'efforcent de remettre en état de rouler et de ramener en arrière les chars mis hors de combat.
La situation des chars du Bataillon est la suivante :
1°) disponibles combat : 5
1ère Cie : RIVOLI - VERCINGETORIX – PETIT VERLY
3e Cie : KEMMEL et DARDANELLES.
2°) livrés au parc : MALMAISON et JURANCON
3°) laissés en ligne :
Chez nous : JEANNE D'ARC
Chez l'ennemi : LODI - CONDÉ - EYLAU - TOURVILLE
4°) à évacuer :
par remorquage : CROUY - ARCOLE - VALMY - SURCOUF
sur chenilles : JEMMAPES - MANGIN - JEAN BART - RICHELIEU – MARENGO – FRIEDLAND.
Par décision du Bataillon n° 47, le Capitaine CITROEN prend le Commandement de la 1ère Compagnie à dater du 4 Juin 1940, en remplacement du Capitaine DIRAND - blessé et évacué .

4 Juin 1940
Les chars suivants : MANGIN - JEAN BART - FRIEDLAND - ULM – MARENGO – KEMMEL, bien que hors d'état de combattre rejoignent leurs Unités dans la nuit.
A 21h50, le Bataillon reçoit l'ordre de se tenir prêt à faire mouvement dans la nuit suivante (du 5 au 6 juin) vers la Région Ouest de BEAUVAIS (ordre préparatoire).

5 Juin 1940
A 12 heures le Chef de Bataillon est convoqué à l’E.M. de la 1/2 Brigade où il reçoit l'ordre de tenir son unité prête à faire mouvement immédiatement (Annulation de l'ordre préparatoire reçu la veille).
A 15h45, le Bataillon reçoit l'ordre de se tenir prêt a faire mouvement de nuit vers la Région Sud de BEAUVAIS (AUNEUIL – FRESNEAUX – NOAILLES).
A 17h15, le Bataillon reçoit finalement l’ordre de faire mouvement dans la nuit vers la Région Ouest de BEAUVAIS (AUNEUIL).
3 colonnes sont formées.
- éléments sur roues lourds qui partent en premier vers 21 heures.
- éléments sur chenilles et camionnettes départ 23 heures
- éléments de la C.E. qui rejoignent les T.R.
Le char ARCOLE est évacué à VIEUX-ROUEN (1 chasseur est blessé au cours de l’embarquement).

6 Juin 1940
Arrivé à destination vers 6 heures, le Bataillon stationne comme suit :
P.C. et 3e Cie : GRUMESNIL,
1ère Cie : TIERSFONTAINE,
C.E. : NEUVILLE sur AUNEUIL
Vers 8 heures, la 1/2 Brigade précise que le Bataillon n'est pas en stationnement mais en position d'attente et que les Unités doivent être prêtes à être engagées au premier signal.
Pertes du Bataillon pour la période du 1er au 8 Juin :
1 sous-officier et 1 chasseur blessés.

7 Juin 1940
Vers 23 heures le Bataillon reçoit l’ordre de se tenir prêt à faire mouvement. Cet ordre n'est pas confirmé - nuit sur place - Il est décidé de constituer un Bataillon de Marché 46/47.
E.M. celui du 47
1ère Cie de marche : 1ère Cie du 46e (Lieutenant BIBES)
2ème Cie de marche : 3ème Cie du 47e (Capitaine GHISLAIN)
3ème Cie de marche : 3ème Cie du 46e (Capitaine MENET)
C.E. - C.E. 46 renforcée par des éléments de la C.E. 47 - Capitaine GIMET - Adjoint : Lieutenant BUTCHENSCHUTZ.

8 Juin 1940
La Chef de Bataillon est convoqué à 11 heures au P.C. de la 1/2 Brigade à AUNEUIL.
Le Bataillon de Marche 46 + 47 (7 chars) reçoit ordre de faire mouvement immédiatement vers la région N.-O. de Beauvais (MILLY). Arrivé à 15h30 à MILLY ; le Bataillon reçoit ordre de se porter le long de la route de MILLY ST-OUEN en vue de contre attaquer.
L’ennemi occupe la ligne GRILLON ST-OUEN,

9 Juin 1940
A 0 h l'opération suivante est décidée :
Repli de la 4e D.C.r. au sud de THERAIN :
a) Les Chars quitteront vers 3 heures leur P.D. avec mission de dépasser la lisière Nord du Bois de NOIRMONT pour permettre le repli des éléments du 7e R.D.P. qui s'y trouvent.
b) Dès ce repli effectué les chars de la Cie de marche du 48/47 (Cie GHISLAIN) se replieront au bois du MANOIR (3 km Ouest de HERCHIES).
c) le pont de Milly sera détruit ensuite par élément du génie.
Cette opération est réalisée comme prévue.
Vers 4 heures le Commandant est convoqué au P.C. de la demi brigade où il reçoit l'ordre de se rendre au VAUROUX (S.-O. de BEAUVAIS)
A 12h le 46/47 passe momentanément aux ordres du Lieutenant-Colonel SIMONIN Commandant la 8e demi brigade. Le Bataillon reçoit alors l’ordre de se rendre dans le bois de CHARS au Sud de la route CHARS - MARINES. Le Bataillon en réserve de Division doit se tenir au lieu fixé en stationnement gardé.
Les derniers éléments du Bataillon atteignent le lieu de stationnement vers 18 heures.
Vers 21 heures il est averti de se tenir prêt à faire mouvement à partir de 22h30.
Les chars "DARDANELLES" (Cie Ghislain) et "RIVOLI" (Cie Ghislain) sont abandonnés (moteurs grillés) respectivement entre ST PAUL et LE BECQUET et entre MILLY et LE VAUROUX.

10 Juin 1940
A 1 heure ordre parvient au Bataillon de se rendre dans la Région de BEYNES ST MARCHAIS (en passant la Seine au pont de POISSY).
Arrivé vers 7 h du matin le Bataillon stationne :
P.C. et Sect. Cdt à BEYNES,
3e Cie - Bois de BEYNES (lisière N. de la route (BEYNES - Saint-MARCHAIS)
C. E. et 1ère Cie : SAINT-MARCHAIS
Le Bataillon repasse sous les ordres de la 6e demi brigade (P.C. à MAUPHLE-le-VIEUX).
A 12 heures le Bataillon reçoit l'ordre suivant : Faire les pleins et repos.
La compagnie GAUDET (ex 3/37) est rattachée au 46/47 - voir 13 Juin).

11 Juin 1940
Le Bataillon à 17h45 est informé verbalement par le Lieutenant-Colonel SUDRE qu'il fera probablement mouvement au cours de la nuit. Cette information est confirmée par un ordre préparatoire.

12 Juin 1940
A 0 h le Bataillon reçoit l'ordre de faire mouvement à 12 heures pour se rendre dans la région Sud de HOUDAN - Itinéraire : BEYNES - PONTCHARTRIN­ – BAZOCHES – LES MESNILS – LES BREVIAIRES - DOIGNY - BECHEREAU - METTAINVILLE - G.C. 80 - LA HAUTEVILLE.
Arrivé vers 18h le Bataillon stationne :
P.C. et Cie GHISLAIN à HAUTEVILLE
Cie GAUDET (3/37 rattachée au 47e B.C.C. - voir plus loin) à le PARTIE-GAUDRAU.
Dès l’arrivée le Bataillon reçoit l'ordre de garder les issues, mais de laisser le maximum de personnel se reposer au cours de la nuit.
Il est même envisagé de rester sur place le lendemain.
Pertes pour la période du 7 au 12 Juin.
Disparus : 3 Officiers : Lieutenant GRAUFOGEL, GAZEL, Aspirant JOURDAIN, 1 sous-Officier, 11 Chasseurs.

13 Juin 1940
La Composition du Bataillon est la suivante :
E.M. : 47e Bataillon : inchangé
Cne GHISLAIN : inchangé (ex 3e Cie du 47e)
Cne BIBES : (ex 1ère Cie du 46e)
Encadrement :
Commandant de Compagnie : Lieutenant BIBES
1ère Section : Lieutenant PELLERIU, Aspirant DINGEMIN, Aspirant ROBLOT.
2ème Section : Lieutenant AUDERUBLUY, S/Lieutenant KREBS, S/Lieutenant RAYMOND
3ème Section : S/Lieutenant LARTIGAUD, S/Lieutenant VINCIGUERRA, Adjudant-chef POUPENER
Section d'Echelon : S/Lieutenant FEYDAU
Compagnie GAUDET (ex Cie 3/37) rattachée au 47e B.C.C. le 10 Juin
Encadrement : Commandant de Compagnie : Lieutenant GAUDET - Char POITOU
1ère Section : Lieutenant BONNAIX Char JURA
S/Lieutenant MOINE char LUNEVILLE
S/Lieutenant BOURBIER char ALSACE
2ème Section : S/Lieutenant DUFOURCQ - Char VILLERS BRETON­NEUX
S/Lieutenant BESNIER char TEMERAIRE
aspirant LADIE char VERDUN
3ème Section : S/Lieutenant de LAROCNIPIERE -char TROMBE
S/Lieutenant ADDE – char FLAMBERGE
S/Lieutenant BRUTHIAUX - char MULHOUSE
1 char de remplacement RHIN (S/Lieutenant GUENOT)
Section d'échelon : S/Lieutenant VEILER
éléments de C.R. : Lieutenant BOULIER
Adjoints : S/Lieutenant LAMBERT de LINIERE, S/Lieutenant DIDOT.
Vers 8h30 le Bataillon reçoit l'ordre de se tenir prêt à faire mouve­ment. A 14 h l'ordre est donné de partir immédiatement (passage au P.I. à 15 h) dans la direction S.-E. de CHARTRES : TIVEROLES - ST LUCIEN – EPERNON – GAS - GALLARDON - UMPAU – HOUVILLE - FRANCOURVILLE – PRASVILLE.
Arrivé à 20 h le Bataillon s'installe :
P.C. PRASVILLE - Compagnie GAUDET : PRASVILLE
Compagnie GHISLAIN : GUILLONVILLE
Compagnie BIBES : MONDOUVILLE STE-BARBE
P.C. 6e demi brigade : MONDOUVILLE STE-BARBE - Mission : barrer les voies d’accès venant de CHARTRES.

14 Juin 1940
Les chars VERDUN, MULHOUSE (Compagnie GAUDET), DUGUESCLIN (Cie BIBES) et PETIT VERLY (Compagnie GHISLAIN) sont renvoyée sur la base arrière.
La compagnie BIBES touche des chars neufs et rejoint le Bataillon dans la nuit.

15 Juin 1940
A 4 h le Bataillon reçoit l'ordre de se rendre à BARJOUVILLE (4 km S. de CHARTRES), les éléments sur roues devant rester à MORANCEZ. Le Groupement SUDRE (6e demi brigade – 4e B.C.P. - Batterie de 47) est en réserve.
A 15 h le Chef de Bataillon PETIT prend le Commandement d'un groupe composé de la Compagnie BIBES, de la Compagnie GHISLAIN et d’une Compagnie réduite du 2/24.
Mission : être en mesure d’agir immédiatement sur l'axe BARJOUVILLE -MAINDREVILLE - P.C. à MONTMUREAU.
A 18 h le Groupe reçoit l'ordre suivant pour la nuit : poster une section de 3 chars sur la nationale n° 10 au carrefour de la route venant de MONTMU­REAU. Interdiction de la route - Surveillance de nuit assurée aux appa­reils.
Vers 20 h le P.C. est mitraillé en rase-mottes par une douzaine d'avions allemands - aucune perte - Nuit à MONTMUREAU.

16 juin 1940
Le Bataillon reçoit l'ordre de se rendre dans la Région de VILLARS, à MORSAUS (P.C.) et VILLEAU et BESSAY.
Mission : Tenir les issues des points de stationnement prêt à contre-attaquer en direction N. et N.-O,
Le Bataillon s’installe comme suit :
Compagnie BIBES à VILLARS (en réserve comme Cie de manœuvre),
Compagnie GHISLAIN à BESSAY,
Compagnie GAUDET à ROUVRAY – ST FLORENTIN et VILLARS.
Vers 18 h en vue de contre attaquer une action éventuelle des chars ennemis qui déboucheraient des sorties S. et S.-O. de VOVES, Le Bataillon adopte le dispositif suivant :
Compagnie GAUDET : inchangé,
Compagnie BIBES se porte à TILLEAU,
Compagnie GHISLAIN se porte à FAINS LA FOLIE.
Le P.C. avant du Bataillon est à TILLEAU - le P.C. arrière avec les élé­ments sur roues à la FOLIE – HERBAUET.
R.A.S. au cours de la nuit - Le 8e R.T.T, qui se trouvait dans la Région N. et N.-O. de VOVES se replie au cours de la nuit.
Char JURA (Cie GAUDET) est évacué de VILLEAU sur le C.E.

17 Juin 1940
A 5h30, le Bataillon reçoit l'ordre de se porter dans la Région d'ORGERES-en-BEAUCE, avec pour mission :
d'intervenir éventuellement au profit de la 84e D.I. (qui se replie) dans la direction d'ALLANIES ou de VIABON,
d'interdire la direction ALLANIES – ORGERES-en-BEAUCE.
Le dispositif du Bataillon en fin de mouvement est le suivant :
P.C. et Cie BIBES : ORGERES-en-BAUGE,
Cies GAUDET et GHISLAIN - FONTENAY S/COUIE,
P.C. arrière avec éléments sur roues à VILLEPREUX.
A 10h30 le Bataillon reçoit l'ordre de se rendre à VILLAMPUY (15 km Est de CHATEAUDUN - sur la route CHATEAUDUN - ORLEANS) itinéraire : COMAINVILLE - Nle 827 - BAZOCHES - BOISSAY – VILLAMPUY.
Au moment précis où arrive cet ordre, des éléments ennemis révèlent leur présence par quelques coups de mitrailleuses immédiatement suivis de coups de 105 - L'ordre est donné à la Compagnie BIBES de contre attaquer - de lourdes pertes sont infligées à l'ennemi, plusieurs pièces de 105 détruites La compagnie BIBES perd trois chars – N° 503 - 504 – 545.
Celui de l'Adjudant-chef POUPENEZ qui revient avec tout son équipage.
Celui du Lieutenant LARTIGAUD (Chef de Section) qui revient seul griève­ment blessé, son équipage tué.
Celui du Lieutenant VINCIGUERRA disparu avec tout son équipage.
Les compagnies GAUDET et GHISLAIN ne se replient de FONTENAY sur CONIE qu'après avoir tenu en échec les éléments ennemis (destruction par la Cie GAUDET de plusieurs A.M, allemandes) permettant ainsi le repli d'éléments d'infanterie amis.
L'ennemi abandonnent la lutte et s'étant replié, le Bataillon exécute l'ordre de mouvement préalablement reçu.
Arrivé à VILLAMPUY, le Bataillon reçoit l'ordre d'envoyer une Compagnie (Cie GHISLAIN) à JUVRAINVILLE et une Compagnie (Cie GAUDET) à HARBOUVILLE.
La compagnie BIBES restant à VILLAMPUY.
Vers 16 heures des éléments ennemis sont signalés à 1 km N. Immédiatement après un vif engagement commence : le point d'appui dispose à ce moment des chars de la Compagnie BIBES d'une section de 3 chars 35 R (Lieutenant WEILL du 2/24) et d'une batterie de 75.
Les chars B et 35 R, se postent en direction de l'ennemi à défilement de tourelles.
Pendant une heure environ, très sérieux bombardement : 2 chars 35 R sont détruits.
A 18 h le Bataillon décroche en direction de la forêt de MARCHENOIR, par MEMBROLLES - VERDES - BINAS - ST-LAURENT DES BOIS - MARCHENOIR - point de première destination : LE PLESSIS L'ECHELLE.
Arrivé à BINAS vers 19h30, des éléments ennemis sont signalés en direction de BOUSSY - OZOUER-le-MARCHE. La Compagnie BIBES poursuivant son mouvement sur MARCHENOIR a déjà dépassé BINAS, ainsi que les premiers éléments de la Compagnie GHISLAIN. La compagnie GAUDET renforcée de 2 chars de la Compagnie GHISLAIN (Lieutenant PAUL et Lieutenant ROBINET) reste sur place pour couvrir le décrochement de l'infanterie amie et des cavaliers. Elle ne quitte BINAS que vers 21h30 après un vif combat avec des éléments motorisés allemands.
Au moment de quitter BINAS, le Bataillon reçoit l'ordre de passer la Loire au pont de MER-sur-LOIRE adoptant l'itinéraire suivant :
Point de première destination : BRACIEUX, par : LA GAHAUDIERE - LA COLOMBE ST-LEONARD - MARCHENOIR - LE PLESSIS L'ECHELLE - ROCHE - VILLIERS – TALCY - NER – MUIDS - CHAMBON – BRACIEUX.
Le Char 422 TURENNE (Cie GHISLAIN) est abandonné devant le pont de MER (panne de moteur), le char 252 FLAMBERGE (Cie GAUDET) est incendié à TALEY.
Pertes du 17 Juin :
Tués : 1 s /off. - 3 chasseurs
Blessés : 1 Officier : Lieutenant LARTIGAUD, 1 s/off.
Disparus : 1 Officier : S/Lieutenant VINCIGUERRA, 3 S/officiers, 12 chasseurs.

18 Juin 1940
Arrivé à BRACIAUX, le Bataillon reçoit la mission de tenir les issues du village et de conserver une unité de manœuvre ou en réserve.
Le dispositif adopté est le suivant :
Compagnie CAUDET : partie N. du village à l'Est de la route de CHAMBORD,
Compagnie GHISLAIN : partie N. du village à l'Ouest de la route de CHAMBORD,
Compagnie BIBES : éléments de manœuvre : partie Sud du village.
Au début de l'après midi la Division devant se mettre en mesure de parer à une action ennemie au sud de la Loire, le 46/47 reçoit l'ordre d'envoyer un détachement à MONT tout en assurant le défense de BRACIEUX. La Compagnie GHISLAIN part à MONT, les deux autres Compagnies restant sur place.

19 Juin 1940
A 0 h le Bataillon reçoit l'ordre de se porter à COUR-CHEVERNY (départ à 3h30 après le 4e B.C.P. pour y former un point d’appui).
Le Commandement de ce point d'appui est donné au Chef de Bataillon PETIT qui dispose en dehors des chars de son Unité, d'une Compagnie du 4e B.C.P.
A son arrivée le Bataillon prend le dispositif suivant :
P.C. : COUR-CHEVERNY,
Cie BIBES - Lisières N. et N.-E. du village,
Mission : interdire le route BRACIEUX COUR-CHEVERNY,
Etre en mesure de contre attaquer de part et d'autre de la route COUR CHEVERNY - BRACIEUX
Cie GAUDET - lisière N.-O. du village,
Mission : Interdire la route de BLOIS
Cie GHISLAIN - lisière S.-E. du village,
Mission : interdire la route de ROMORANTIN.
Dans le courant de la matinée le Bataillon reçoit un ordre préparatoire de mouvement vers le S.-O. Le char "AQUITAINE" est dirigé de COUR CHEVERNY sur la C.E. (Cie GAUDET). Le char n° 548 (Cie BIBES) en panne de démultiplicateur est incendié à BRACIEUX.
A 18 h la Bataillon reçoit l`ordre de se rendre à CHOUSSY en passant par COUBRES. Arrivé à 15 heures le Bataillon ne fait que stationner sans s'installer.
A 18 heures il reçoit une ordre préparatoire de mouvement ; l'ordre défini­tif arrive à 19 heures : passer le Cher à MONTRICHARD et se rendre à MONTRESOR par l'itinéraire MONTHOU - VINEUIL - PONT de MONTRICHARD - CERE ORRIGNY - MONTRESOR.
Arrivée du Bataillon à 24 heures à MONTRESOR.

20 Juin 1940
La mission du Bataillon est de contenir toute action ennemie venant de l'Est (NOUANS) des postes de guet avec mitrailleuses sont organisés.
Journée passée à MONTRESOR (P.C. au CHATEAU).
A 19 h parvient au Bataillon l'ordre de départ pour ST-FLOVIER en passant l'Indre au pont de ST-JEAN ST-GERMAIN.

21 Juin 1940
Arrivé à ST-FLOVIER à 0 h, le village est organisé, avec le 4e B.C.P, et une section de 47, et le Bataillon 2/24 en point d'appui fermé. Dispositif :
Compagnie GAUDET : forme un bouchon en direction N. - N.-E. interdisant les routes venant de VERNEUIL S/INDRE et de NERE-la-RIVIERE.
Compagnie BIBES : Interdit la route venant de CHATILLON sur INDRE.
Compagnie GHISLAIN : Au sud du Village, en réserve.
L'ennemi signalé sur la rive droite de l'INDRE entre ST-HIPPOLYTE et CHATILLON sur INDRE doit attaquer d'après les renseignements fournis par le Commandement. Le Bataillon reçoit en conséquence l'ordre de se tenir prêt à contre attaquer.
Vers 20 h au moment où l'ordre parvient au Bataillon de se replier sur MARTIZAY, des éléments motorisés ennemis arrivent à ST-FLOVIER par la route venant de VERNEUIL SUR INDRE.
Les chars de la Compagnie GAUDET attaquent, détruisent en quelques instants 3 A.M, allemandes et font subir de sérieuses pertes aux détachements de motocyclistes.
Pendant ce temps, la Compagnie du 4e B.C.P. parvient à se décrocher et le Bataillon, l'ennemi avant cessé le feu, amorce son mouvement sur MARTIZAY.
Le Bataillon arrive vers minuit à MARTIZAY où il s'installe sur la rive Sud de la CLAIZE (la rive Nord étant occupée par le 2/24).
Le char MARECHAL DES LOGIS DUMONTIER qui a son barbotin sauté est détruit sur place à ST-FLOVIER (Compagnie GHISLAIN).
Le Char n° 742 (Compagnie BIBES) et le char ALSACE (Compagnie GAUDET) sont évacués sur la C.E.
Le char POITOU (Compagnie GAUDET) bielle coulée, est incendié à la sortie S.-O. AZAY-le-FERRON.

22 Juin 1940
Matinée consacrée à faire les pleins et à graisser le matériel.
La section du sous-Lieutenant DUFFOURCQ (Cie GAUDET) est envoyée à LE FOI (à mi chemin, sur la route MARTISAY - TOURNON) pour protéger le mouvement vers le sud du Bataillon.
Ce mouvement (ordre reçu à 18 h) s'effectue par LUREUIL et TOURNON ST­-MARTIN, en direction de NERIGNY
Accrochée par l'Infanterie ennemie, la section de DUFFOURCQ ne quitte LE FOI qu'après le passage de la colonne à LUREUIL et la rejoint à TOURNON ST-PIERRE
Vers 12h45 il est décidé de modifier l'itinéraire et de donner au Bataillon comme point de 1ère destination le croisement des routes à LURAIS - RIVES et ANGLES – FONTGOMBAULT (en passant par ANGLES).
Arrivé à ANGLES vers 14 h la 6e demi-brigade reçoit l'ordre d'y stationner provisoirement avant de recevoir un nouveau point de destination.
A 20 h l'ordre parvient de se rendre à LHOMMAIZE par l'itinéraire : ST-PIERRE DE MAILLE - LA PUYE - CHAUVIGNY - MORTHEMER - LHOMMAIZE.
Le char 402 VILLERS BRETONNEUX (Cie GAUDET) en panne de Naeder est incendié à 2 km N.-E. de TOURNON ST-PIERRE.

23 Juin 1940
Les divers éléments de la colonne arrivent successivement à LHOMMAIZE au cours de la nuit. Matinée à LHOMMAIZE
A 15h31 arrive l'ordre de faire mouvement sur JOUSSE, par VERRIERES - ST-LAURENT DE JOURDES - ST-SECONDIN – CHATEAU GARNIER – JOUSSE.
Le bataillon stationne à JOUSSE ainsi que l'E.M de la 6e demi-brigade et le Bataillon 2/24. Les issues N.-E. (Direction USSON du POITOU) et N.-O. (Direction de CHATEAU-GARNIER) sont gardées par les Chars et le 4e B.C.P.

24 Juin 1940
Au cours de la matinée on a confirmation de la présence d'une colonne motorisée allemande dans la Région N.-E. Un peu plus tard on apprend qu'un élément avancé du 4e B.C.P. a été atta­qué par des éléments ennemis à USSON du POITOU. Une compagnie de 35 R (Btn 2/24) va les décrocher.
Vers 11 heures arrive l'ordre de repli sur AMBERNAC (S.-O. de CONFOLENS) par CHARROUX - CHATAIN – BENEST – ALLOUE – AMBERNAC.
Départ prévu pour 13 heures.
Vers 12 heures une colonne motorisée ennemie arrive par la route venant de CHATEAU GARNIER. Le char du Lieutenant ROBLOT (Cie BIBES) posté sur cette route ouvre le feu, une section de 3 R 35 le relève et permet le décrochement du 4e B.C.P. (éléments avancés)
A 12h30 le Bataillon reçoit l’ordre de modifier son itinéraire de repli comme suit :
PAYROUX – MAUPREVOIR - LA PETITE MOTTE - PLEUVILLE - EPENEDE - ALLOUE – AMBERNAC.
En outre le Bataillon ne doit quitter JOUSSE que lorsque la Compagnie de 35 R, partie décrocher les B.C.P. à USSON du POITOU aura rejoint.
De plus il reçoit mission d'assurer la sécurité de l'itinéraire de la façon suivante :
a) envoyer une section de chars à MAUPREVOIR constituer un bouchon en Direction de CHARROUX (la Compagnie GAUDET fournit cette Section)
b) envoyer une section à LA PETITE MOTTE sur la Nle 148 et interdire les issues E. et O. du village.
Arrivée à AMBERNAC vers 18 heures la colonne y attend des ordres. A 18 h parvient l'ordre de se rendre à GENOUILLAC, par LE BREUIL - CHANTREZAC - ROUMAZIERES – GENOUILLAC.
Ordre est donné de charger les éléments du 4e B.C.P, sur nos véhicules à roues et à chenilles, leurs véhicules ayant été pris par l'ennemi à USSON du POITOU.
Arrivé à GENOUILLAC à 20 heures, le Bataillon y stationne et reçoit un ordre préparatoire de mouvement pour le lendemain 3 heures.
Le char n° 547 (Cie Bibes) déchenillé est incendié au départ de JOUSSE.
Le char 245 LUNEVILLE (Cie GAUDET) en panne mécanique est incendié à 2 km N. d'ALLOUE.

25 Juin 1940
A 3 heures départ pour le région S.-O. de CHALUS.
1er Bond : LA POUILLERIE – LESIGNAC-DURAND - MASSIGNAC - St-MATHIEU.
2ème Bond : MILHAGUET - LA CHAPELLE-MONTBRANDEIX - DOURNAZAC – PAULIAC.
A ST-MATHIEU, le Bataillon apprend la signature de l'armistice.
Le 2e Bond s'effectue - arrivé à PAULIAC vers 6h50, seul le P.C. s'installe dans le village ; les Compagnies s'installent, faute de place, dans les fermes attenantes.
Le char 426 VERCINGETORIX en panne de Naëder est incendié à 1 km N.-O. de LESIGNAC-DURAND.

26 Juin 1940
Dans la matinée le bataillon reçoit l'ordre de quitter PAULIAC pour ST-ASTIER par DOURNAZAC - NONTRON - LEGUILLAC - ARDES – MONTAGRIER – CHANTERAC, départ à 14 heures.
Le détachement de Campement revient de ST-ASTIER sur l'itinéraire, informe le Lieutenant-colonel SUDRE que ST-ASTIER est déjà occupé par d'autres troupes. Il est décidé de diriger le Bataillon sur LA TOUR-BLANCHE.
Il s’y installe de la façon suivante :
P.C. et section de Commandement : LA TOUR-BLANCHE
Les Compagnies de Combat dans les hameaux avoisinants.

27 Juin 1940
Les éléments arrières, à savoir :
La Compagnie GHISLAIN, la Compagnie CITROEN (ex 1/47e), les C.E. 46 et 47 et les T.R. rejoignent le Bataillon à LA TOUR BLANCHE et s'installent dans les environs.

28 Juin 1940
Rien à signaler

29 Juin 1940
Le Bataillon reçoit l'ordre de se rendre à BEAUSSAC par LA CHAPELLE MONTABOURLET - VIEUX MAREUIL - ST-SULPICE DE MAREUIL - LADOSSE – BEAUSSAC.
Arrivé à 19 heures le Bataillon reçoit l'ordre de se porter immédiatement à MAINZAC.
Arrivée à MAINZAC vers 24 heures.

30 Juin 1940
Le Bataillon s'installe MAINZAC :
P.C., Sect. Cdt , Cies GHISLAIN et CITROEN à MAINZAC,
Compagnie BIBES à SOUFFRIGNAC,
Compagnie GAUDET - Fermes attenantes à MAINZAC,
C.E. /47 - LA FERRIERE
C.E. /46 - JAVERLHAC (sortie S.-O.)

1er Juillet 1940
Le Général KELLER, le Général DELESTRAING, le Général DE LA FONT se rendent à MAINZAC et y félicitent les Officiers, sous-Officiers, gradés et Chasseurs du Bataillon cités à l’ordre du C.A. et de l'Armée à l'occasion des opérations du mois de Mai.

10 Juillet 1940
Le Général DE LA FONT, Commandant la 4e D.C.r. se rend à MAINZAC et fait ses adieux à la 6e demi-brigade.

17 Juillet 1940
En exécution de la note 848/I du 8 Juillet 1940 de la 12e Région, le 47e B.C.C. est dissout.
 

Sources : Archives du SHAT Vincennes.

 

47e BATAILLON DE CHARS DE COMBAT

ORDRE DE BATAILLE mai 1940

 

Chef de bataillon

423

-

CONDE

Cdt PETIT

1ère Compagnie

425

-

JEANNE D’ARC

Cne Dirand

1ère Section

490

 

RIVOLI

Lt Gazelle

 404

 

CROUY

Lt Bauché

358

 

JURANCON

Asp Jourdain

2ème Section

435

 

JEAN-BART

Lt Foerst

512

5

ARCOLE

S-Lt Huberdeau

3ème Section

405

 

PETIT-VERLY

Lt Bourrely

418

 

MANGIN

S-Lt Saly

436

 

TOURVILLE

Lt Jourdan

2ème Compagnie

426  

 

VERCINGETORIX

Lt Arnoult puis Lt Paul

1ère Section


 

 

Cne Ghislain 


 

 

Lt Robinet

380

 

MALMAISON

Lt Oger

2ème Section

443

 

Maréchal des Logis DUMOUTIER

Lt Becquet

446

 

JEMMAPES

Lt Graffe

 

 

 

 

3ème Section

503

8

 -------------------

Lt Lartigau

504

9

 -------------------

Lt Vinciguerra

545

0

 -------------------

Adj-C Poupenez

3ème Compagnie

424

M

RICHELIEU

Cne Ghislain

1ère Section  

456

N

MARENGO  

Lt Dubois

509

O

LODI

Lt Becquet

447

P

VALMY  

S-Lt André

2ème Section  

457

Q

FRIEDLAND

Lt Paul

479

R

ULM  

S-Lt Grosborne

383

T

KEMMEL

Asp Depigny

3ème Section

478

V

EYLAU  

Lt Robinet

437

Z

SURCOUF  

Lt Philippot

410

X

DARDANELLES

S-Lt Rey