HISTORIQUE DU


 25e BATAILLON DE CHARS DE COMBAT

 


Issu du 509e  Régiment de Chars de Combat,le 25e BCC est constitué le 27 août 1939 à Maubeuge.
Ce nouveau bataillon est équipé de 45 chars H 39, aux ordres du commandant Pruvot est rattachée administrativement au 509e  Groupe de Bataillons de Chars de Combat (GBCC) et affectée à la IXe Armée.
Le 16 janvier 1940, la 1ère Division Cuirassée  est créée au camp de Chalons..  Le PC s’installe à Suippes où successivement ses unités viennent la rejoindre. Le 25e  B.C.C. est affecté à la 3e demi-brigade et cantonne dans les villages environnants.
Le 10 mai 1940, la 1ère DCr alertée fait mouvement sur la Belgique. Le 25e bataillon de chars de combat va se positionner au Nord-Ouest de Flavion au Sud de Namur.
Le 15 mai 1940, en vue de stopper la progression allemande, avec le 26e BCC, le bataillon attaque les chars ennemis qui défilent sur la route d’Athée-Philippeville.  A 14 heures, le 25e BCC va s’installer au sud de Florennes, puis à 16 heures arrive l’ordre de repli général avec la division à l’ouest de la ligne Mettet-Florennes.
Le 16 mai 1940, le 25e BCC fait face à une forte attaque allemande sur l’axe Solre-le-Château – Avesnes, une compagnie du 25e BCC est anéantie.
Le 17 mai 1940, la 1ère division cuirassée qui a payé un lourd tribu pour retarder l’avance ennemi n’existe plus en tant que grande unité. Ses derniers éléments se replient en combattant. Ce que l’on appelle encore le 25e bataillon de chars de combat est réduit à 1 char B et à 4 chars H 39 qui battent en retraite par Haudroy, La Chapelle-en-Thiérache, Guise.
Le 18 Mai, le général Bruneau et une partie de son état-major sont capturés à Bantouzelle au sud de Cambrai.
Après avoir perdu tous ses chars dans la journée du 16 mai, la 2e compagnie à Beaumont, la 1ère compagnie à Avesnes et la 3e vers La Capelle, le 25e BCC se rassemble le 19 mai dans la zone Esternay - Bouchy-le-Repos.
Les survivants des 25e et 34e BCC sont amalgamés et intègrent la 1ère DCr reconstituée à Pont-Saint-Maxence. Cette nouvelle division, commandée par le Général Welvert représente un tiers de la précédente.
Le 31 mai du personnel est envoyé au camp de Satory (Dépot 302) pour percevoir des chars provenant pour la grande partie du 2e BCC, lui-même incomplètement doté, de la 10e Brigade de Cavalerie Polonaise. Obligation a été faite au 2e Bataillon polonais de verser ses chars au 25e BCC.
Il est prévu de percevoir 24 chars R 35 à train de roulement AMX (R 40) et 21 R 35 à répartir dans les 3 compagnies :
1ère et 3e sections : chars R 40
2e et 4e sections : chars R 35 et 1 R 40 pour le chef de section
Echelon : 6 chars R 35.
Le 1er juin une équipe va percevoir à Chateaufort (6 km Sud de Satory) 32 moto ou side-cars, 6 voitures de liaison et 19 camionnettes auprès du 2e Bataillon de Chars Polonais.
Le 4 juin le 25e BCC équipé de 45 chars fait mouvement par voie de terre vers la forêt de l'Isle-Adam puis le 5 en direction de Champien (Somme).
Le 5 juin 1940, devenue opérationnelle, la nouvelle division combat dans la région Roye - Liancourt dans l’Oise puis couvre dans les jours suivants la retraite de la VIIe armée.
Le 6 juin le Bataillon est engagé à Roye où il perd 8 chars et à Champien où 7 chars sont détruits.
Le 14 juin 1940, le 25e BCC, se retrouve à Bray-sur-Seine où à la suite d’un vif engagement, il stoppe l’ennemi et l’oblige à un recul, ce qui permet à de nombreux éléments amis de passer sans encombre la Seine.
Puis c’est la retraite, le 16 juin à Saint-Germain-les-Prés, le 17 à Gien, le 18 à Plou.
Le 20 juin, les chars sont à Argenton-sur-Creuse.
Le 22 juin 1940, les débris de ce qui avait été la 1ère DCr sont regroupés à l’ouest de La Souterraine. Le 25e BCC compte encore 6 chars dont 3 sont avariés.
C’est là qu’aura lieu la dissolution.

 

 

25e BCC  ORDRE DE BATAILLE au 10 mai 1940

 

 

CHARS DU 25e BCC reconstitué     31 mai 1940