1915 CHAR FROT-TURMEL-LAFFLY

 

Char à roues basé sur un châssis de rouleau compresseur Laffly et protégé par un blindage de 7mm et propulsé par un moteur à essence de 20 CV. Proposé par P. Frot, responsable technique de la compagnie du Canal du Nord qui utilisait le rouleau compresseur Laffly.

Sur le rouleau, une plate-forme supporte une mitrailleuse à l'avant, et trois à l'arrière. L'ensemble est cerné par des blindages, il y a deux volants de direction, pour avancer dans un sens ou dans l'autre. La machine mesure 7 m de longueur, 2 m de large, 2,30 m de hauteur, son poids n'atteint pas 10 tonnes, son équipage pourrait être de neuf hommes, soit un chef de manœuvre, deux mitrailleurs et six servants. La vitesse varie entre 3 et 5 kilomètres à l'heure.

L'engin est essayé en mars 1915. Il avait été construit par les établissements Laffly, à Baudricourt, les blindages étaient de chez Corpet, à La Courneuve. Il ne fut pas retenu par la Commission chargée de l'examiner car l'engin conçu pour écraser les réseaux de barbelés se révèle peu maniable et incapable de progresser en terrain bouleversé. Le projet est abandonné.

 

Image
   

 

 

Sources : Batailles & Blindés n° 19

              L'aube de la gloire  Alain Gouraud

Plan : Hubert Cance.