1942 M 5 CHAR LEGER

 

Successeur du char léger Stuart, le M 5 est un char de reconnaissance en dotation dans les unités blindées alliées.

A la leçon de l'expérience faite par les Anglais en Afrique, Cadillac, producteur de cet engin blindé, définit une nouvelle version. Elle devait avoir un blindage plus épais (jusqu'à 51 mm) et deux moteurs Cadillac V8. L'agencement intérieur de la caisse bénéficiait de la réduction d'encombrement des nouveaux groupes motopropulseurs. Le reste, tourelle, armement et train de roulement, demeurait inchangé. Cette version. appelée M 5, se distinguait extérieurement par un compartiment moteur un peu surélevé et par un blindage latéral vertical et non plus légèrement incliné comme celui du M 3 A3. Les caractéristiques de conduite se trouvaient très améliorées grâce à la boite automatique et à la souplesse accrue des moteurs.

La production du M 5, confiée à Cadillac et à Massey-Harris atteignit 2 074 exemplaires. Elle se poursuivit jusqu'en décembre 1942, époque de son remplacement sur les chaînes par le M 5 A1.

Dans les régiments blindés français, il compose généralement le 1er escadron.