1935  BATIGNOLLES-CHATILLON

 

En 1933, pour assurer le remplacement des chars Renault FT de la Grande Guerre, l'autorité militaire mit à l'étude un char de six tonnes ayant les caractéristiques suivantes :
- Équipage de 2 hommes.
- Armement constitué par une mitrailleuse de 7,5 mm, ou un jumelage de même calibre, ou un canon de 37 mm CS.
- Masse : 6 tonnes dans le projet initial, portée à 8 tonnes le 22 mai 1934 avec l'adoption d'un blindage de 40 mm au lieu de 30 mm. Ce chiffre devait représenter la masse à pleine charge mais sans l'équipage ni les munitions.
- Vitesse maximale : 15 à 20 km/h.
- Autonomie minimale : 40 km.
- Pente maximale franchissable : 65 % .
- Possibilité de manœuvre sur des pentes de 40 %.
- Stabilité transversale sur des pentes de 60 %.
- Franchissement de gué de 1,20 m.
- Franchissement d'une tranchée de 1,70 m.
- Encombrement minimal.
- Chenilles entièrement métalliques.
- Pression unitaire sur sol dur : 4,5 kg/cm².
- Pression unitaire sur sol mou : 0,6 kg/cm².
- Garde au sol minimale : 35 cm.
- Moteur à essence ou gas-oil fonctionnant quelle que soit l'inclinaison.
- Autonomie de fonctionnement sans ravitaillement : 8 heures.
- Deux réservoirs de carburant capables chacun d'assurer au moins une heure de marche.
- Allumage par magnéto ou système mixte.
- Thermomètre d'eau.
- Rayon de virage : 4 m
- Freinage sur 3 m et permettant la manœuvre du char à 10 km/h sur une pente descendante de 40 %.
- Épaisseur maximale du blindage : 40 mm.
- Cloison pare-feu étanche.
- Facilité d'accès aux organes mécaniques.
- Deux issues pour l'équipage.
- Ventilation efficace.
- Surpression interne de plus de 20 mm d'eau par rapport à l'extérieur.
Quatre constructeurs participèrent à l'étude de ce nouveau matériel : Renault, les Forges et Chantiers de la Méditerranée (F.C.M.), Delaunay Belleville et la Compagnie Générale de Construction de Locomotives (Batignolles-Châtillon).
Le prototype proposé par la compagnie BATIGNOLLES-CHATILLON est testé en 1935 et ne donne pas satisfaction. Il repart en usine jusqu'en 1936. Il est à nouveau testé et donne des résultats décevants. En conséquence le projet est abandonné.
Armement : 1 canon de 37mm

 

 

 

 

 
Source DGA Châtellerault