1949          CHAR AMX 50 ou M 4
 
 
L'ARL 44 n'ayant été conçu que comme un engin de transition, dès 1945 les industriels sont consultés pour développer un char comparable au Stalin russe ou au Tiger II allemand.

En 1945, AMX présente un avant projet sous la dénomination de M 4 ou projet 141.

Dans sa configuration initiale, le M 4 est directement inspiré du Tiger II dont il utilise une partie des composants. L'armement est un 90 mm Schneider monté dans une tourelle à blindage laminé. Pour limiter le poids à 30 t le blindage est réduit, pour ne pas dire sacrifié : 30 mm maximum. 
La motorisation a été élaborée à partir du moteur Maybach HL234 de 800 cv et a abouti au HL295 (cylindrée de 29.5l). La transmission résulte d'une synthèse entre une boite mécanique développée par l'AMX sous l'occupation et la boite ZF du Panther. Ce qui  a donné la boite ZF-AMX qui servira de base à la transmission du futur AMX 30.

Trois systèmes de suspension ont été étudiés :
à barre de torsion directement inspiré du système du Tiger II,
à ressorts à lames,
à ressorts à boudin (les systèmes à ressort à boudin permettent de réduire la hauteur du char de 10 cm).

 premier projet 1945

 Coupe   le char ne comporte que 4 membres d'équipage

 
Vue artistique de l'AMX M 4

 

La protection sera revue et améliorée dans les projets suivants avec pour conséquence des augmentations successives de tonnage. Le poids grimpe de 30 à plus de 50 t.

Deux prototypes sont commandés. Le premier exemplaire sort en 1949 et pèse plus de 55 tonnes. La tourelle est oscillante. 
 

Plusieurs moteurs sont envisagés : un Maybach essence HL 295 de 1 000 CV, un moteur diesel Saurer de 1000 CV
Les essais sont menés de 1950 à 1952.

Armement : 1 canon de 90 puis 100mm, 1 mitrailleuse
Longueur : 10,43 m. Largeur : 3,40 m. Hauteur : 3,41 m
Vitesse : 51 km/h. Poids 55 t.
Équipage : 5 hommes

Première variante : canon de 90mm

  

Première variante : canon de 90mm conservé au Musée des Blindés de Saumur

 

Deuxième  variante : canon de 100mm

 
 

1951  AMX 50 120mm
 
 
Succédant aux premiers prototypes de 1949, un troisième exemplaire est réalisé en 1951. Une nouvelle tourelle armée d'un canon de 120 mm est montée et son blindage est augmenté faisant passer son poids à 59,2 tonnes.
Le moteur est un Maybach HL 295. 
 
                 Avant-projet de 1950
 

Troisième variante : canon de 120mm

 

AMX 50 surblindé 1955
 
En 1955, un AMX 50 surblindé est produit, capable de se mesurer aux plus puissants engins alors en service. Variante du précédent avec un blindage renforcé. L'avant en pointe est inspirée des chars russes JS III ou T 10. Le poids atteint 60 tonnes.
 
Quatrième variante : canon de 120mm surblindé

 

AMX 50 surbaissé 1956
La hauteur de l'AMX 50 atteignait 3,58 m.  Un prototype surbaissé est construit en 1956.
 
            AMX 50 surbaissé à tourelle oscillante

Cinquième variante : canon de 120mm surbaissé

 

Cinquième variante : canon de 120mm surbaissé    Musée des Blindés de Saumur

 
 
Aucun de ces chars ne dépassera le stade du prototype, le poids et le prix de ces engins ont sûrement été les principaux obstacles à leur fabrication en série. A la fin des années cinquante, la mise au point de l'obus G à charge creuse stabilisée sonnait le glas des chars lourds. Cette nouvelle munition capable de perforer tous les blindages existants se contentait d'un calibre de 105 mm et pouvait être tirée par un engin nettement plus léger.
Caractéristiques communes aux trois engins :
1 canon de 120 mm, 1 canon de 20 mm MG 151, 1 mitrailleuse. 
Munitions : 46 obus de 120 mm
Blindage maximum : 80 mm
Moteur : Maybach HL 295 850 CV
Capacité en carburant : 1300 l

Longueur : 9,50 m    Largeur : 3,10 m    Hauteur : 3,58 m     Vitesse : 65 km/h.

Équipage :4 hommes.


Sources : Archives DGA Chatellerault