matricule 446065

 

Photo et informations : J.P. Petermann

 
Equipage :
chef de char : Maréchal des Logis Fernand Petermann
tireur : Dragon Pierre Bonneau
chargeur : Dragon Fay
pilote : Dragon Faloux (ou Salioux)
radio : Dragon Dion

 

Parcours du chef de char : Maréchal des logis Fernand Petermann.

 

Engagé volontaire par devancement d’appel, en octobre 1937, il est affecté au 4e escadron, 1er peloton du 9e régiment de Dragons à Epernay. Promu brigadier en mars 1938 puis Brigadier-chef  en juin 1939. Au mois d’août 1939, peut de temps avant l’entrée en guerre, le 9e régiment de Dragons est dissout pour donner naissance à deux Groupes de Reconnaissance de Division d’Infanterie (92e et 3e G.R.D.I.) et un Groupement de Reconnaissance de Corps d’Armée (10e G.R.C.A.). Fait prisonnier le 1er juin 1940 avec les restes de l’escadron hippomobile du 92e G.R.D.I., il est interné au stalag au stalag VI H  puis V B à Villingen. Il s’évade fin 1941 en gagnant la Suisse par la poche de Schaffhouse. Passé en France libre, il est affecté le 25 décembre 1941, au 2e régiment de Dragons à Auch, reconstitué alors en zone libre, à partir des éléments du 4e Hussards, du 7e Chasseurs et des évadés de la zone occupée. Placé au 4e peloton du 2e escadron, il est promu Maréchal des logis, en avril 1942. L’occupation de la zone libre impose la dissolution du 2e régiment de Dragons, le 30 novembre 1942. Démobilisé, il est placé en congé d’armistice. Il décide de s’évader de France le 10 janvier 1943, par les Pyrénées. Interné en Espagne le 13 janvier 1943, il rejoint Malaga et embarque le 02 novembre 1943 pour Casablanca. Le 1er décembre il est placé au 1er groupe du 4e régiment de Spahis tunisiens à Sfax puis affecté le 15 décembre 1943 au 3e peloton du 3e escadron du 2e régiment de Dragons et retrouve enfin son régiment.

Chef de char sur le TD M10 «PALAIS ROYAL», il effectue toute la campagne de 1944-1945 avec le 2e Dragons. En janvier 1945 alors promu Maréchal des Logis-chef, il remplace le sous-officier de peloton auprès du chef d’escadron. Le 29 octobre 1945, il est affecté à l'E.H.R. et quitte l’Autriche en septembre 1946, affecté à l’école supérieure de guerre à Paris.