M 4 A2   n° 22 matricule : 420-646  

Equipage :
Chef de char : Sergent  Jules JAMETTE
Pilote : Caporal Louis TREGUER
Aide pilote : Chasseur Félix WICINSKY  (tué le 12 août 1944)
Tireur : Chasseur Jean MORACCHINI
Radio chargeur : Emile FRAY

Le char MONTEREAU est livré par les USA à Casablanca en septembre 1943. Les équipages sont constitués. Le sergent JAMETTE sera désigné chef de char du MONTEREAU, avec comme pilote Louis TREGUER. L’équipage s’entraînera sur le MONTEREAU pendant sept mois dans un camp près de Rabat. Le MONTEREAU sera "baptisé" au Maroc (Rabat) le 19 février 1944, en présence de son équipage et de la marraine du char, Mlle Eglantine ROUSSELOT (fille du Directeur du service social à RABAT)
Le 11 avril 1944, le MONTEREAU sera embarqué à Casablanca et prendra la direction de l’Angleterre où il débarque le 22 avril 1944 à Port Talbot. Le MONTEREAU stationnera pendant quelques mois dans la région de Huggate (Yorkshire). Après quelques mois de préparation supplémentaires, le MONTEREAU et son équipage débarqueront le 3 août 1944 à 05h00 sur les plages de Normandie, à Utah Beach, commune de Sainte-Marie-du-Mont.  
Le MONTEREAU se dirigera ensuite vers La Haye du Puits où le régiment stationne jusqu’au 6 août 1944. Puis la route continue, l’ensemble des éléments traverse Vitré, Château-Gontier et Sablé. Le 11 août, le 501e RCC se dirige vers Alençon…
Le 12 août 1944, après avoir participé à la libération d’Alençon, le char MONTEREAU poursuit sa progression en direction de Sées, en passant par le massif forestier d’Ecouves, au sein duquel se concentre une forte résistance allemande (la 9e Panzer).
A 200 mètres du carrefour de la Croix de Médavy, le MONTEREAU est touché de plein fouet par 2 obus d'un Panzer en embuscade. Le sergent JAMETTE, chef de char, réplique aux tirs puis abandonne son engin en feu, après avoir tenté en vain de sauver son aide pilote qui a été blessé puis tué par un troisième obus qui vient frapper le char. Les autres membres de l’équipage sont blessés.

Sources : Roger Treguer (via Eric Kauffmann), Miguel Beuvier