M 4 A2 n° 51  

 

Chef de char : Lieutenant Jacques Martin
Pilote : Sylvain Pivot
Tireur : Gaffaret
Aide-pilote : Monac   
Chargeur : Girardot

Belfort le 21 novembre 1944
Vers 17 heures 20, le char en approche du fossé protégeant le fort de la Miotte est pris sous un feu nourri des mitrailleuses des casemates. Une grenade anti-char perfore l’avant gauche du blindé et explose sous les pédales du pilote. Le lieutenant, voulant diriger la manœuvre de retrait pour mettre le blindé à l’abri, s’est exposé et atteint mortellement par une balle dans la nuque. Le blindé perd sa chenille gauche et se couche dans le fossé retenu par un arbre. Sous le tir allemand et la nuit tombante, coincé dans la tourelle, le corps du lieutenant ne put être rapatrié malgré l’effort des militaires et du char n°55 de soutien piloté par le maréchal des logis Weiser. C’est seulement le lendemain que son corps put être extrait du char. La nuit suivante, les allemands détruisirent le char.
 
L'actuel monument n'est pas le char original. Toutefois la tourelle du véritable CORNOUAILLES est conservée dans le fossé du fort de la Miotte.