AUSTERLITZ             2e RCA       4e Escadron

 

M 4 A4 matricule :  432-679

 

 

LIBERATION DE MULHOUSE (Haut-Rhin)

19 novembre 1944

Au terme d'une percée de 70 km à travers les lignes allemandes ceinturant Belfort, un détachement commandé par le Lieutenant de Loisy atteint le Rhin à Rosenau. Le lendemain soir, il est aux portes de Mulhouse.

Le 23 novembre

Revenu de leur surprise les allemands se sont ressaisis. La défense s'est particulièrement renforcée autour des casernes. La situation des français est très inconfortable car ils manquent d'infanterie pour nettoyer la ville et leurs lignes de communications sont étirées et fragiles. Dans l'après-midi, un assaut est lancé contre la caserne Lefebvre, principal point de résistance. Les tirailleurs marocains ont réussi à pénétrer dans la cour mais sont décimés par des tirs croisés. Les pertes sont lourdes. Pour protéger leur repli le Lieutenant de Loisy fait avancer son char dans la caserne. A peine a-t-il franchi l'enceinte qu'un tir de panzerfaust venant du haut d'un bâtiment touche le dessus de la tourelle. De Loisy est tué sur le coup. Un instant plus tard, un deuxième tir touche le flanc de l'AUSTERLITZ et le char s'enflamme. L'équipage évacue l'engin. Le brigadier Georges Cormy, grièvement blessé, tombe à 50 mètres du char (il décèdera peu après). Les chasseurs Raymond Pinero et Emile Bevillon sont également blessés.
Le chasseur Georges Benes est indemne.

 

Lieutenant Jean de LOISY

 

  
 
   
 
Le mémorial actuel, la caserne a été réhabilitée en logements