M 4 A4

 

 

Cité Anna (cité minière au nord de Mulhouse) le 23 janvier 1945

 

10h30. Le peloton Giraud débouche. Le lieutenant Giraud est en tête à bord du VAUCOULEURS, le VESOUL II le suit ; un peu plus loin à gauche de la route, en deuxième échelon, le VALENCIENNES et le VALMY.

Les Sherman avancent rapidement... Ils sont déjà tout près des lisières de la cité, quand un obus perforant atteint le VESOUL II le mettant en flammes. 

Les armes anti-chars s'acharnent désormais sur le VAUCOULEURS resté seul en tête. Le Sherman parvient pourtant à leur échapper, s'embossant dans une carrière, occupée par quelques fantassins qui ont atteint les lisières de la cité.

Le VALENCIENNES et le VALMY se hâtent pour appuyer leur chef de peloton en difficulté... Ils n'en sont plus qu'à une centaine de mètres... Mais l'ennemi les a sans doute laissé approcher sciemment car ils sont touchés, à leur tour, par plusieurs obus perforants...

L'équipage du VALMY saute à terre, les trois hommes de tourelle du VALENCIENNES dont le canon est inutilisable, font de même, ramenant le tireur, le cuirassier Pons, blessé, mais le brigadier Tostain, conducteur et le cuirassier Baro, aide-conducteur, restent à leurs postes ; le moteur du char tourne toujours : ils vont essayer de le ramener... Impossible de faire demi-tour : le brigadier Tostain passe la marche arrière, accélère... Les obus perforants et explosifs, les balles frappent le Sherman, venant de toute part... Il continue pourtant à reculer, protégeant de sa masse les hommes à pied dont il est l'unique abri sur ce glacis... Mais un coup mieux ajusté... Le VALENCIENNES est en flammes... L'atmosphère devient bientôt irrespirable dans le char : impossible de rester dans le poste de conduite. Le brigadier Tostain faisant preuve d'un magnifique sang-froid, bloque à fond l'accélérateur à main et saute à terre suivi par le cuirassier Baro. Le char qui ne veut pas mourir, recule toujours... Une lueur d'espoir : plus que 200 mètres jusqu'à nos lignes... Hélas ! une explosion... le Sherman s'arrête.. Tout est fini...