M 4 A4 matricule : 430-393  

 

Libération d'Altkirch (Haut-Rhin)  le 21 novembre 1944
Vers 10 heures, le détachement de Maison-Rouge reprend son mouvement en avant dans la vallée du Thalbach.
L'antichar qui a traversé l'automitrailleuse du Sous-Lieutenant de Bellefond ne s'est plus manifesté. N'y a-t-il pas lieu de croire qu'il a été neutralisé, sinon détruit, par nos tirs d'artillerie ?
Le ST-QUENTIN est en tête. Puis vient le ST-DENIS. Le Sous-Lieutenant Gérard suit, un peu plus loin à bord du ST-MALO .
Les sherman passent le coude de la route... Ils approchent de l'hôpital St Morand... quand brusquement, le ST-QUENTIN est atteint par un obus antichar et brûle... Le ST-DENIS veut faire demi-tour, mais il est traversé et mis en flammes, lui aussi... Le Cuirassier Santo est tué, il y a six blessés dont plusieurs graves : le Maréchal des Logis Chabrat, le Brigadier-Chef Bouagne, le Brigadier Breyton qui sera amputé d'une jambe, les Cuirassiers Bardy, Jacquey et Bourdelin.
Le ST-MALO riposte à coups redoublés... Il a pu repérer le Boche... c'est un char dont la tourelle émerge à peine au-dessus d'une petite crête, à proximité du passage à niveau... Son feu interdit toute la portion de route comprise entre le tournant et la sortie est d'Altkirch.
Les T.D. du peloton Feller sont portés en avant. Ils tirent aussi, l'ennemi répond à leur première rafale, puis se tait.