M 4 A2 matricule : 468-337  


Equipage :

Chef de char : André Pylat tué le 25 septembre puis Lebedel, tué en janvier 1945.

Pilote : Alain de Boisboissel

Le 19 novembre 1944, à Brebotte (Territoire de Belfort), un barrage anti char détruit 3 chars de l'escadron de reconnaissance. Le SAINT MALO en position de soutien, se poste en défilement pour attaquer le village. Soudain, 3 obus anti-char allemands, atteignent le char, sans le détruire, mais mettent hors d'usage la chenille gauche. Un obus perfore le réservoir à mazout gauche qui par chance ne brûle pas. Le lendemain, le 20, l'équipage revient vers son char immobilisé lorsque de nouveau, un anti-char situé sur la rive opposée du canal du Rhône-au-Rhin le reprend à partie : d'un réflexe commun, les voilà de nouveau aux commandes pour localiser l'ennemi, qui atteint le char une quatrième fois sur le côté gauche. Le Saint Malo le détruit alors. Cet épisode vaudra à l'équipage sa première citation.

Le SAINT MALO est détruit à Löffenau (D) le 11 avril 1945 par un chasseur de chars.
Le radio chargeur est tué, 2 autres sont blessés gravement.