1955  ELC EVEN

L'engin Léger de Combat EVEN était prévu pour agir "en masse" contre les blindés. Sa formule offrait de nombreuses solutions intéressantes pour la lutte antichar en terrain compartimenté ou en zone urbaine.
Concurrent des AMX, les Etablissements BRUNON-VALETTE proposent quatre versions.
La protection blindée est réduite au minimum, protégeant le véhicule contre les éclats d'obus et les projectiles d'armes légères. L'ELC compte sur sa petite taille et sa mobilité pour échapper au tir adverse.
L'engin donne satisfaction au cours des essais mais souffre d'une fragilité structurelle. Des barres de renforcement doivent être ajoutées au niveau des points faibles.
Aucune suite n'est donnée au projet.

ELC EVEN bitube 30 mm
La tourelle est équipée de deux canons rayés de 30 mm Hispano-Suiza 825 chambrés en 30 x 136 mm et alimentés par bandes.
Deux mitrailleuses coaxiales de 7,5 mm complètent l'armement principal.
Un prototype est conservé au musée des blindés de Saumur.

ELC EVEN version 90 mm.
Cette version est équipée d'un canon lisse de 90 mm Mecar déporté à droite. L'armement secondaire est une mitrailleuse coaxiale de 7,5 mm.
Deux des cinq prototypes sont conservés, l'un au musée des blindés de Saumur, l'autre au camp de Carpiagne.

ELC EVEN 120mm sans recul
Cette version est équipée de 4 canons sans recul Brandt de calibre 120 mm et deux mitrailleuses coaxiales de 7,5 mm. Les canons de 120mm ont une capacité de perforation de 300 mm, permettant d'engager les chars lourds. 
Le rechargement des tubes est fait par le pilote qui peut rester à son poste. Le rechargement par le tireur a également été étudié, en rendant mobile la partie arrière des tubes, cette version permettant de recharger en cours de déplacement. L'ELC peut également être employé comme une pièce d'artillerie, le pilote chargeant les tubes à l'extérieur de l'engin, ce qui permet d'augmenter la cadence de tir.
Une variante à chargement automatique a été envisagée mais n'a donné lieu à aucune réalisation.
Le nombre de canons est réduit à deux, chacun alimenté par un barillet de 5 obus, permettant un tir toutes les 3 à 4 secondes.

ELC EVEN - Nord-AVIATION Missiles
Version armée de missiles, quatre missiles antichar filoguidés SS-11 ou deux missiles anti-navires SS-12. Le prototype porte les deux missiles mais cette configuration était juste pour démonstration. Les modalités d'emploi du SS-12 à partir d'un ELC n'ont jamais été définies.

Longueur : 5,30 m   largeur : 2,15 m hauteur : 1,80 m poids : 7,4 t (variable suivant les version)
Moteur Sofam de 150 cv         Vitesse : 68 km/h             Autonomie : 350 km
Equipage : 2 hommes