Les Sherman revalorisés 

Au début des années 1950, la France possède un parc très important de M 4 Sherman de tous types.
Les engins de conception nationale comme l'AMX 13 commencent à être produit mais en nombre insuffisant.
Plusieurs solutions ont été envisagées telles que la remotorisation et la modernisation de l'armement.
Ces Sherman revalorisés sont également susceptibles d'être exportés, soit montés, soit en fournissant les éléments de modernisation.

LE M 4 A4 T
Une large partie du parc français est composé de M 4 A4 équipé du Chrysler Multibank. Ce moteur, cauchemar de mécanicien, est remplacé par le moteur Continental ou Wright R 975. Les chars sont modifiés en 1952 par l’Arsenal de Rueil et sont alors désignés M 4 A4T. La remise à niveau comprend aussi le changement du tourelleau de chef de char par un modèle doté d’épiscopes.

 

Certains M 4 A4 T terminent paisiblement leur carrière comme monuments

D'autres souffrent sur un champ de tir avant de finir à la ferraille.



LE M 4 A1 FL10

Ce char se compose d'un châssis Sherman M 4 A1 et d'une tourelle FL10 conçue pour le char léger AMX 13.
Cette tourelle peut être pointée par commande hydraulique ou par commande manuelle en azimut et en site. Elle est armée d'un canon SA 75 mm Mle 50, d'une mitrailleuse coaxiale de 7,5 mm Mle 1931 et de 4 tubes de lancement d'engins fumigènes Mle 51.
Poids : 29,5 t (sans munitions ni équipage)
Cotes d'encombrement :
Longueur hors-tout    7,370 m    Largeur   2,610 m  Hauteur  3,000 m    Longueur de la caisse 5,640 m
Garde au sol   0,45 m   Largeur de la Chenille  0,406 m
Hauteur de la tourelle  1,660 m   Largeur du panier de tourelle  1,400 m    Diamètre de fixation de la tourelle  1,585 m
Produit par la société Batignolle-Chatillon, ce modèle a été acheté par l'Egypte vers 1955.

Equipage : 4 hommes : Chef de char, tireur, pilote, aide pilote.
Cette conversion, réalisée par Batignolles-Chatillon et offrant une nouvelle jeunesse au vieux châssis du Sherman, est handicapée par une silhouette difficile à masquer  (3 mètres de hauteur). Seule l’Egypte adoptera cette variante déployée sans grand succès dans les guerres de 1956 et 1967 (montage sur M 4 A1, M 4 A2 et M 4 A4).    

 

 

Un M 4 A4 - FL10 égyptien perdu en 1957



LE M 4 A4 CANON DE 75 V° 1000

Cette modification réalisée en 1954 consiste à adapter le canon de 75 mm CN 75-50 de l'AMX 13 sur la tourelle du Sherman. Une centaine de ces matériels a été adoptée par Tsahal sous la dénomination M-50 (ou Super-Sherman). Ces chars seront plusieurs fois remis à niveau par les israéliens.

 


 
LE M 4 A1 E8 CANON DE 105mm L51

Ce char voit l'installation du canon de 105 mm L 51 (V°980 m/s) utilisant la même munition à charge creuse que l'AMX 30. Le tube est raccourci et muni d'un imposant frein de bouche. Un contrepoids est implanté à l’arrière de la tourelle. Ce matériel produit l'Atelier de Bourges a également été acheté en 1965 par Tsahal et désigné M-51 (ou I-Sherman).
Ce char est motorisé par un diesel Cummins V-8 460.

Equipage : 4 hommes : Chef de char, tireur, chargeur, pilote.

 

Le prototype utilise un châssis VVSS, tous les modèles de série seront des HVSS en raison du poids du char qui atteint 35 tonnes.
Tsahal se portera acquéreur de ces deux variantes qui resteront opérationnelles plus de vingt ans.