48e BATAILLON DE CHARS DE COMBAT

 

 

 

 

Le 48e BCC est créé le 16 novembre 1939 à partir du Centre Mobilisateur 508 de Luneville.
Cette nouvelle unité, équipée initialement de chars FT et H 39 perçoit le 19 mai 45 chars R 35 et R 40. Elle est rattachée administrativement au 535e Groupe de Bataillons de Chars de Combat et doit entrer dans la composition d'une Division Cuirassée.

Le 20 mai, après avoir perçu ses matériels à Satory, le 48e BCC ne peut rejoindre la 2e DCr où il est affecté, la division étant détruite à cette date.

Début juin le bataillon, en renfort de la 4e DCr, se déplace dans la région de Caumont au sud d’Abbeville.


Le 4 juin 1940, avec la 51e division écossaise et le 15e RIA, le 48e BCC est engagé à partir de Behen à une action visant à s’emparer Mont Caubert par le flanc ouest. Progressant sur un terrain dégagé à l’Est de Bienfay plusieurs engins sautent sur des mines. L’intervention de l’aviation ennemie oblige les chars à se replier. A 17 heures les chars aptes au combat se trouvent en ravitaillement à l’arrière du champ de bataille dans la région de Huppy.
Le bataillon très éprouvé passe aux ordres du général Delestrain et avec les quelques blindés qui lui reste continue à se battre et couvre le repli de la Xe armée sur la route de la Loire.

Le 15 juin 1940, les restes du bataillon sont à Oinville au nord d’Orléans.

C’est à Valencey, le 25 juin 1940, que ces éléments apprennent l’armistice.