DIPLODOCUS            7e RCA            4e Escadron

 

 matricule 466376

 

 

BATAILLE DE CHARS DANS LES HAUTES VOSGES

 
Le 20 décembre 1944 on se remet en route pour le carrefour WEYERMATT. Les blindés progressent à découvert, lentement, par bonds. Bientôt le boche se révèle : un sifflement, un coup au but, un T.D. est atteint. La nuit tombe. Il faut le venger. Le lendemain, de la position atteinte la veille, un T.D. et un char léger foncent. A toute vitesse le “DIPLODOCUS” charge et vient se camoufler derrière la ferme d’où la veille un char allemand a arrêté notre avance. Moins heureux le char léger saute sur une mine. L’équi­page du T.D. est aux aguets ; où est le boche ? On a signalé la ferme comme étant évacuée. Le Chef du T.D. un chasseur de 2e classe, surnommé : “PICO” observe autour de lui. Soudain il entend marcher avec précaution autour du T.D. Un goumier ? Non. Un SS qui vide sur l’équipage à découvert un chargeur de mitrail­lette. D’une fenêtre une grenade est lancée sur le T.D. et l’atteint heureusement sur la plage arrière. “DIPLODOCUS” quitte cette maison inhospitalière et lentement se glisse à travers champs, tournant sa tourelle vers la ferme. Tout à coup l’arrière d’un Pz IV se profile de l’autre côté de la maison. C’est le char boche d’hier. Vite un perforant. Le Pz IV touché, mouché, flambe. L’équipage se sauve dans l’épouvante.
Capturé par les nôtres. il ne dira qu’une phrase : “Seuls les français sont capables d’une telle audace”.