RENARD II         1er RCA   Escadron d'Etat-Major

 

M 4 A4

n° 06

 

 

 

31 janvier 1945

Le Sous-Groupement Bourgin prend à son compte l’opération sur Durrenentzen.
Le Sous-Groupement est passé à l’attaque. Les commandos venant du Nord pénètrent dans le village et arrivent jusqu’à l’Eglise où leur progression est arrêtée. Les chars du Peloton Jacquetty sont pris à partie et bloqué par un tir d’une extrême violence, provenant d’une arme anti-char, ou plus probablement d’un Panther situé aux lisières Ouest du village.

Vers 9 heures 30, une seconde attaque démarre. Mais les moyens antichars ennemis ne sont certainement pas inférieurs à ceux mis en oeuvre au cours de l’attaque Jacquetty.
Le Peloton Guerner en effet est encore à 3 ou 400 mètres des lisières du village que, successivement, FORT NATIONAL III, RENARD II et  FORT L'EMPEREUR sont atteints ; 2 d’entre eux prennent feu. Le Maréchal des Logis Sévin et le Brigadier-Chef Laurant du FORT NATIONAL, le Chasseur Torrecilla du FORT L'EMPEREUR sont tués, brûlés.
 
L’équipage du RENARD II a pu évacuer, à l’exception du pilote, le Chasseur Hérouard, qui semble tué sur le coup. Pourtant, au petit matin du lendemain, le Lieutenant Lemonnier et le Maréchal des Logis Casanova du T.C. 1, .qui ont, sous le feu ennemi, réussi à approcher du char pour se rendre compte des possibilités de récupération, rentrent dans l’engin et trouvent Hérouard, affreusement blessé, mais encore vivant. Ils signalent dès à leur rentrée ce fait au Médecin-Capitaine Lauzié qui, après beaucoup de difficultés, peut arriver au char. Impossible de sortir Hérouard de l’appareil, le Médecin doit amputer le malheureux dans le char ; il a la cuisse affreusement broyée. Ramené vers l’arrière, Hérouard ne peut survivre à sa blessure et meurt.