61196   m1    AS1  1ère Batterie   

            

Chef de char : Maréchal des Logis Rabaute

Le 5 mai 1917 le char verse dans une tranchée à Laffaux. Il sera dépanné le surlendemain.

Dans son compte-rendu, le Maréchal des Logis Rabaute détaille ainsi son combat :
" Poste d'Attente carrières entre la route de Maubeuge et Vauveny pente nord du ravin. . (2 mots illisibles) de la tranchée du Grappin, du môle, de la tranchée du Loup. Longé la route de Maubeuge, nettoyage des tranchées allemandes le long de la route, traversé 200 m. au nord du . . . . (mot illisible).
Nettoyage des tranchées ainsi que de la route de Maubeuge et de la tranchée du loup. Bombardement d'un nid de mitrailleuse au Sud de la route de Maubeuge. Pris une dizaine de prisonniers.
Au retour, panne dans la tranchée du Molle par suite d'éboulement de la tranchée. Installation de mitrailleuse hors du char face aux carrières de Fruty. Je me suis replié après . . . . .
(2 mots illisibles) atteintes mes objectifs et occupés par le 11e Cuir.
25 obus sur 90 et 15 bandes de mitrailleuses sur 50 ont été consommés.
Mon char étant couché dans la tranchée du Molle par suite d'éboulement, j'ai entrepris les travaux de dégagement aux moyens de mon équipage et de prisonniers. Etant fortement bombardé, j'ai du cesser les travaux et j'ai rejoint le P.A.
Les travaux ont été repris le 6 jusqu'à 12 heures, j'ai du cesser de nouveau le travail pour cause de bombardement.
Le 6 à 20 heures avec un appareil St chamond de la SRR, j'ai réussi à dégager mon char qui est rentré à Crouy par ses propres moyens le 7 à 3 heures."

La carrière du Schneider n° 61196 s'est terminée le 11 Juin 1918 à Méry (Oise).  
Le char mis au standard m2, avec porte latérale et réservoirs d'essence à l'arrière, a été détruit et son chef de char, le Maréchal des Logis Rabaute tué avec son équipage.

 


 
 coll. Thierry Cornet