61108  m1   AS7 2e Batterie                                  

Chef de char : Sous-Lieutenant Bourdon

Combat de Berry-au-Bac.

Détruit à la tranchée de Plaine (Aisne) le 16 Avril 1917.

Le char du Sous-Lieutenant Bourdon, comme bon nombre de chars du Groupement Chaubès, incapables de franchir la tranchée de la plaine conquise par l'infanterie, reçu l'ordre de retourner se placer en position d'attente derrière la première ligne française. Le char est tombé en panne sur cette tranchée. L'équipage ne pouvant le dépanner, il est alors retourné avec une mitrailleuse sur la tranchée de la plaine.
 
Le 61108 fait partie des chars qui n'ont pas été récupérés en août 1917 par la section de dépannage.
Entre avril et août 1917, les Allemands avaient encore eu le temps de faire quelques cartons, réglés depuis les observatoires de Craonne, sur les chars du Groupement Chaubès abandonnés dans la plaine de la ferme du Temple. Bon nombre de chars simplement en panne (voir même embourbés) auraient été récupérables sans les tirs allemands.
Le char du Sous-Lieutenant Bourdon est donc resté sur cette tranchée (devenue la deuxième ligne française) jusqu'à la fin de la guerre.
Les unités françaises, déployées dans ces tranchées, ont eu de nombreuses occasions de photographier le char, et de "se moquer" par les graffitis de cette arme merveilleuse.
ll existe plusieurs photos prises par les français, et seul le côté gauche a eu l'honneur de leurs graffitis.
En effet, le char se repliait en direction de la ferme du Temple quand il est tombé en panne sur la tranchée. Le côté gauche du char était donc caché des observatoires allemands de Craonne . . . .  L'autre côté du char a bien été photographié . . . depuis le fond de la tranchée.
Le char a ensuite été photographié par les Allemands à l'été 1918, quand leur armée a percé jusqu'à la Marne. Plusieurs autres chars de ce secteur ont aussi été photographiés.
Le gros numéro 5 sur le char n'a rien à voir avec l'AS5. Il s'agit plus probablement du numéro d'un régiment ou d'un compagnie déployée dans le secteur.
Le positionnement de l'As au coin supérieur avant du carré de surblindage est caractéristique du marquage de l'AS 7.