61047  m1       AS2           
Détruit à l'Est de Juvincourt le 16 avril 1917
Le Schneider 61047 est le char le plus avancé de la percée des chars du Commandant Bossut dans ce secteur.  
Le rapport du Lieutenant Poupel précise qu'à 13 h, cinq Schneider franchissent la côte 76 et se dirigent sur leurs objectifs, à l'Ouest du Bois Claquedent.  
"Un 77 servi par 3 Allemands tire de plein fouet sur les chars qui ripostent en marchant".
Il s'agit du ou d'un des canons qui a détruit notre char à 13 h 15, après avoir stoppé, sans les détruire, deux autres chars.
Sur un premier coup au but, le char a du être immobilisé ce qui a du permettre les trois autres coups.
A l'intérieur il y a probablement eu plusieurs blessés, voire déjà plusieurs brulés sérieux. Les hommes sont sortis du char (seuls ou aidés par les plus valides et par les fantassins d'élite accompagnant le char).
Les 4 grands brulés ont été placés sur l'arrière du char (dans la zone opposée aux tirs), et très grièvement blessés, sont morts là où ils se sont écroulés.
L'incendie a ensuite provoqué l'explosion de l'appareil.
Equipage :
Chef de char : Sous-Lieutenant Debruères, tué
Sous-chef de char  :  Maréchal des Logis Offrion René, tué
Canonnier :  Brigadier Guesdon, blessé
2e classe - Louis Bergès, mortellement blessé et évacué
2e classe - Henri Lardic, tué
2e classe - Louis Evrard, blessé