Constructeur : FCM
Livré au 1er bataillon du 512e RCC à Châlons sur Marne.
Versé au 28e BCC 3e compagnie le 26 août 1939.
Le 15 mai 1940, au combat à Flavion (B), par suite d'une avarie au Naëder survenue la veille et qui n'a pu être réparée, le TOMBOUCTOU a de grandes difficultés pour manœuvrer et pour gagner le bois au Sud de Stave. Une nouvelle vague de chars ennemis se dirige vers 15h30 dans la direction de Corenne, Philippeville.
A la lisière Ouest du bois le TOMBOUCTOU détruit au 47 deux voitures de tourisme occupées par 4 ou 5 allemands vêtus de noir, puis il a devant lui, à l'Ouest une grande quantité de chars ennemis. Il est pris à partie, de flanc à 400 mètres, par des Pz IV qui sont sur le chemin de la côte 290 à Corenne. Il riposte jusqu'à épuisement des munitions. Les tirs ennemis coupent la chenille gauche, un projectile percute le canon de 47, fait dévier la tourelle et la bloque. Un obus de 75 explose sur le toit du char, le moteur s'arrête, la cloison du compartiment moteur vole en éclat, la fumée envahit le char. Il reste 30 litres d'essence. Vers 17 heures, après avoir détruit deux voitures de liaison, cinq chars dont deux probables, l'équipage est contraint d'abandonner le TOMBOUCTOU désormais hors de combat. L'équipage sort par la trappe inférieure et essaye de gagner la lisière du bois proche. Il est de suite fait prisonnier et dirigé vers le pont de Dinan où il y a déjà un groupe de prisonniers.

Equipage :
Chef de char : Lieutenant Jean Koninck.
Pilote : Sergent René Normand.
Aide-pilote : Chasseur Brustel.
Radio : Sergent-chef Antoine Stern.

 

Image Image
Image Image
  coll. François Vauvillier