Combat du bois du Mont-Dieu le 15 mai 1940
Le RICQUEWIHR est en retard pour l'attaque de 15h00. Il débouche de la lisière nord du bois du Mont-Dieu vers 17h30 et est pris à partie par l'artillerie allemande. Le sous-lieutenant Stolz est blessé au bras.
 
24 mai 1949 18h00   Combats de Tannay
L'apparition des chars sur la cote 276 et le débouché sur le glacis de la ferme La Forge de ceux qui vont attaquer sur la ferme Le Moulinot déclenche des tirs d'artillerie ennemis d'une extrême violence sur toute cette zone.
Les chars sont également pris à partie par de nombreux antichars, 37 et 47, qu'ils repèrent difficilement, aveuglés par la poussière.
Au sud du bois triangulaire, les positions du 8e Chasseurs sont traversées par des chars; le mdl Cazals du peloton Millet, 3e escadron, fait signe à l'un d'eux, 15 m derrière lui, de s'éloigner car leurs tirs sur l'ennemi provoquent la réaction de l'artillerie et les obus s'abattent sur les chasseurs.
Le char RICQUEWIHR 356 descend la pente de 276 vers les Terres Tortues, lâchant ses obus sur l'ennemi qui en occupe le fond. Un de ses obus tue le servant d'un antichar allemand, les autres servants se sauvent puis reviennent et reprennent le tir contre les chars.  
Dernier char de la 3e D.C.r. Abandonné le 18 juin 1940 à Saint Seine l'Abbaye, Nord-est de Dijon, armement détruit.

Equipage :
Chef de char : Sous-lieutenant Stoltz blessé et évacué le 15 mai, remplacé par le Lieutenant Domecq.
Pilote : Sergent Ducassou
Aide-Pilote : Voisin
Radio : Caporal Cossec