Constructeur : RENAULT

Bataille d’Abbeville   4 juin 1940
A 3 heures 20 la compagnie débouche de son P.D., en colonne, sur la droite par section de trois chars :
dans l'ordre : BORDEAUX, NICE, MARECHAL LEFEBVRE, KLEBER, char du capitaine.
En deuxième échelon : NEY, LAFAYETTE, TERRIBLE
A 3h30 la section du Lieutenant Mathieu, premier échelon, passe la base de départ d'infanterie écossaise et se dirigea sur 01.
A 3h45, arrivant à 01, elle marque un temps d'arrêt du fait de la présence d'engins antichar.
A quatre heures, la section du Lieutenant Mathieu se dirigea sur 02. Le NICE et le BORDEAUX sautent sur un champ de mines. Seul le MARECHAL LEFEBVRE atteint 02 vers 4h30.
A 4h20, le KLEBER, char du capitaine, se dirigea sur la parallèle d'infanterie écossaise, fait demi-tour pour ramener les chars du deuxième échelon qui le dépassent.
A 4h35 les chars du deuxième échelon, NEY et TERRIBLE, atteignait la parallèle de départ arrivant à H +5, et se dirigent sur 01 où il sautent successivement sur le champ de mines à environ H +30.
Le LAFAYETTE descend sur la droite, suit la route d'Abbeville et est arrêté par un 105 allemand (à H +45).
Le KLEBER passe la parallèle de départ à H +15, poursuit sa route de sur 01 et dépasse la ligne d'infanterie anglaise arrêtée par les armes automatiques ennemies ; laissant sur sa gauche les deux chars déjà sautés sur le champ de mines, poursuit sa route sur 02, laissant derrière lui les deux chars du deuxième échelon et atteint 02 vers 5h10. Après avoir dépassé le MARECHAL LEFEVRE, il poursuit sa route sur les contre-pentes nord-est de l’éperon du Mont Caubert. Il est la cible d'un violent tir d'artillerie et dépasse trois lignes de résistance allemande en y causant des pertes importantes en matériel et en personnel.
A 5h30, se dirigeant à l’aide du compas VION, il revient sur 02, rameuter le MARECHAL LEFEBVRE et est pris à partie par les chars légers qui le forcent à faire demi-tour. Il repart sur 02 et enfin rejoindra la position de ralliement à 6h15.
Le commandant des forces anglaises signale un emplacement d'armes automatiques non réduites entre 01 et 02.
Le KLEBER repart à nouveau, dépasse 01 et atteignant 02, neutralise sur son chemin les armes indiquées. En revenant sur la position de ralliement, il rallie le MARECHAL LEFEBVRE.
Le char CAMBRONNE en panne au départ, rejoint la position de ralliement vers 6h50.
Les armes antichars ayant été signalées en lisière est du bois de Villers, le KLEBER et le CAMBRONNE sont chargés de les réduire en allant se poster à proximité. Mission accomplie à 7h30.
Chars rentrés : KLEBER, CAMBRONNE, MARECHAL LEFEBVRE.