Equipage :
Chef de char : Capitaine Clarac
Pilote : Sergent-chef  Lidolff
Aide-pilote : Sergent Vuillin
Radios : Adjudant Mondange, Sergent Donat

COMBAT DE ROYE LE 06 JUIN 1940.
Soumis à une attaque aérienne, le GALLIENI et le MURAT gagnent le bois clairsemé près du cimetière de Carrépuis (Nord-Est de Roye). Une bombe tombe à proximité du GALLIENI  qui est violemment ébranlé. L'équipage, sérieusement commotionné, quitte l'appareil pour trouver un abri. Le chef de char, le capitaine Clarac, est blessé par l'explosion d'une bombe. Blessé au dos et avec une fracture ouverte de la cuisse, le capitaine est amené au char MURAT par son équipage pour être évacué. Malgré ses blessures, il prend le soin de passer le commandement de son unité.
Au cours du repli, le GALLIENI est touché par méprise par un canon anti-char de 47mm.
Le pilote, bien que blessé, est resté à son poste.
08 JUIN
Le GALLIENI participe à la défense de Mortemer.
16 JUIN
Le bataillon réduit à trois chars se poste à St-Germain-des-Prés. Des blindés sont signalés à Château-­Renard. Avec des R 35 du 25e, les B assurent la garde des issues et des ponts.
17 heures. Un escadron de SOMUA passe. Le dernier appareil vient de passer le pont quand deux PzKW II apparaissent. Le GALLIENI et le DROUOT ouvrent le feu. Tous deux sont atteints et brûlent. Seul, le MURAT est intact.